Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 21:24

 

Prière au sépulcre de Saint Martin

 

Mon Dieu, vous savez mon cœur, et que ce n’est ni par crainte du travail, ni par manquement de courage que je me suis retirée de la cour de mes enfants ; mais, voyant leur déportement et ne pensant pas leur pouvoir aucunement profiter par mes conseils, j’ai choisi le moyen que j’estimais le plus sortable pour les aider, qui est celui des prières. Et me voici maintenant prosternée au tombeau d’un de vos plus grands serviteurs pour supplier, par ses mérites et par ses cendres, d’apaiser les querelles, de ces malheureux enfants et regarder de l’œil de vos miséricordes accoutumées ce pauvre peuple et cette France à qui vous avez consigné tant d’arrhes de vos fidèles amitiés.

 

Sainte Clotilde

 

Mon Dieu, si vous jugez que ma présence puisse servir pour adoucir l’aigreur de ces esprits, je n’aurai considération ni de mon âme, ni de ma santé, mais je me sacrifierai en ce voyage pour le public. Mais si je ne puis servir d’autre chose que d’un fardeau inutile, comme je me le persuade assez raisonnablement, je vous conjure, par votre bonté, de recevoir mes humbles prières de faire cesser cette discorde entre mes fils et me conserver dans la tranquillité de mon humble retraite.

 

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saintes - dans Sainte Clothilde
commenter cet article
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 21:22

Un peu d'histoire des VI et VIIème siècles

 

Clovis 1er, roi des Francs, époux de Clotilde meurt en 511. Ses quatre fils s'entredéchirent en se partageant le royaume. On peut ne retenir que Clotaire Ier qui a rassemblé le territoire, qui fut à nouveau partagé en Austrasie, Neustrie Bourgogne entre ses héritiers. Clotaire II   réunit le tout de 613 à 623, et lègue ce pouvoir à Dagobert Ier qui meurt en 639. Ce dernier avait deux fils ; Sigisbert II roi d'Austrasie de 634 à 656, et Clovis II roi de Neustrie et de bourgogne de 639 à 657, dont les propres fils font partie de ceux que l'on a appelé "Rois fainéants" laissant le gouvernement de fait aux Maires du Palais.

 

Clotilde reine de France

Clotilde est née vraisemblablement en 475, fille de Chilpéric, roi de Lyon lui-même fils de roi des Burgondes Gundloch. Elle avait été baptisée bien que son père soit aryen. A la mort de ce dernier elle fut  accueillie par son oncle Godegésile à Genève et continua à être élevée dans la foi catholique. Clovis veuf demande la main de Clotilde à son oncle Gondebraud;rio des Burgondes peut être poussé par St Rémy évêque de Reims. Il l'épousa en 493. Agissant par persuasion elle obtint de Clovis, encore païen, que leur premier fils soit baptisé, bien que la cour soit encore résolument idolâtre et de mœurs extrêmement brutale. Mais ce fils mourut en bas âge ce qui n'incita pas Clovis à se convertir. Cependant, Clotilde, habilement, avec l'aide des évêques qu'elle recevait couramment parvint à préparer son esprit à un revirement dont le déclenchement fut la fameuse bataille de Tolbiac au cours de laquelle le roi implora le Dieu de sa femme de lui donner sa victoire. Bien que celle-ci soit obtenue, Clovis ne se convertit pas tout de suite mais après de longues réflexions menées avec st Rémi, qui le baptisa en 496.

 

Clotilde et ses fils

Après la mort de Clovis, Clotilde eut beaucoup à négocier avec ses trois fils Clodomir, Childebert  et Clotaire Ier , ainsi qu'avec son beau fils Thierry Ier, qui se jalousaient. Childebert et Clotaire massacrèrent les enfants de Clodomir sauf Clodoald qui leur échappa et entrant dans les ordres fut plus tard St Cloud.

 

Clotilde au monastère

Apres la mort de ses petits-fils Clotilde se retira à Tours, prés du tombeau e st Martin, assidue à faire l'aumône, distribuant ses biens avec largesse aux églises et monastères, passant les nuits en de pieuses veillées entourées du respect et de l'admiration de tous. Elle mourut en 545. La statue de sainte Clotilde qui domine le porche de la basilique est due au sculpteur CORDIER. Une autre en façade est de GEOFFROY-DECHAUME.

 

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saintes - dans Sainte Clothilde
commenter cet article
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 21:20

Épouse Clovis Ier (roi des Francs) en 493

 

Elle ne voyait dans sa famille aucun sujet de consolation. D'une part ses fils se faisaient la guerre, de l'autre elle avait marié sa fille Clotilde à Amalaric, roi des Visigoths, qui ne cessa de persécuter sa femme à cause de sa fidélité au culte catholique. Quand la fille des Francs se rendait à l'église, elle était insultée publiquement par l'ordre du roi, recevait de la boue et des immondices ; à son retour au palais, si elle se plaignait, le roi la frappait de sa propre main. Dans une expédition que Childebert fit en Auvergne, Clotilde lui apprit ses malheurs en lui envoyant un mouchoir teint de son sang.

 

Il rencontra près de Narbonne les armées d'Amalaric, les défit, força le roi des Goths à fuir jusqu'à Barcelone, et emmena sa sœur ; cette princesse se réjouissait de la pensée de revoir son pays natal, et de se consoler auprès de sa mère des maux qu'elle avait soufferts ; celte consolation ne lui fut pas accordée, elle mourut pendant la route. Childebert revenait de cette expédition ; sa sœur était morte entre ses bras ; il venait de déposer ses restes avec une grande solennité dans la basilique de Sainte-Geneviève, à côté de ceux de Clovis ; il avait vu les larmes de sa mère, et il méditait un crime.

 

Toute l'affection que Clotilde avait eue pour Clodomir semblait se reporter sur les trois enfants de ce roi, Gontaire, Chlodoaire, Chlodoald. Childebert voyant les enfants grandir, craignait que la faveur de la reine ne leur donnât plus tard une part au royaume, et qu'ils ne vinssent à réclamer les droits de leur père, et il adressa ce message secret à Clotaire : « Notre mère garde avec elle les fils de notre frère, et veut leur donner le royaume : viens promptement à Paris, et, tous deux réunis en conseil, nous déterminerons ce qu'il convient de faire d'eux, savoir : si on leur coupera les cheveux comme au reste du peuple, ou si, les ayant tués, nous partagerons également entre nous le royaume de notre frère. »

 

Fort réjoui de ces paroles, Clotaire ne perdit pas un moment pour venir rejoindre son frère à Paris, et les deux rois envoyèrent à Clotilde un messager porteur de ces paroles : « Reine, envoie-nous les enfants, afin que nous les élevions sur le trône. » Clotilde embrassa ses petits-fils, les para de riches habits, et, après les avoir fait boire et manger une dernière fois dans sa demeure, elle les remit à l'envoyé : « Allez, mes enfants, leur dit-elle, je croirai n'avoir pas perdu votre père, si je vous vois succéder à son royaume. »

 

Le trajet était court d'une maison royale à l'autre ; quand les enfants sont arrivés au palais de Childebert, au lieu de les mener à leurs oncles, on les sépare de ceux qui les avaient amenés : on enferme les enfants d'un côté, les gouverneurs de l'autre, et pendant que les petits princes attendaient dans l'anxiété et que Clotilde se réjouissait, cette malheureuse mère vit tout à coup entrer chez elle Arcadius, une épée nue dans une main et des ciseaux dans l'autre. Se tenant debout devant Clotilde, il lui dit : « Tes fils, nos seigneurs, ô très glorieuse reine, attendent que tu leur fasses savoir ta volonté. Comment veux-tu qu'on traite tes enfants ?

Meurtre des enfants de ClodomirOrdonne qu'ils vivent les cheveux coupés, ou qu'ils soient égorgés. - Ah ! s'écria Clotilde dans sa douleur, si on ne les élève sur le trône, j'aime mieux les voir morts que tondus ! » A ce propos, peut-on raisonnablement croire que des princes dévorés d'ambition aient fait dépendre la vie de leurs neveux de la réponse d'une mère qui n'avait pas le droit de prononcer dans une circonstance aussi importante ?

 

L'envoyé courut reporter cette réponse aux princes : « Vous pouvez, leur dit-il, achever ce que vous avez commencé ; la reine votre mère approuve votre projet. » Les deux oncles font ouvrir la prison ; Clotaire, prenant l'aîné des enfants par le bras, le jette à terre, et lui enfonce un couteau sous l'aisselle. Le second court à Childebert : « O mon père, mon très bon père ! secours-moi, lui crie-t-il ; ne me laisse pas tuer comme mon frère », et il tenait embrassés les genoux de son oncle. Childebert se sentit ému, des larmes coulèrent sur ses joues : « Je te prie, mon frère, dit-il, accorde-moi la vie de celui-ci. - Quoi s'écria Clotaire, c'est toi qui m'as poussé à cette affaire, et tu es si prompt à reprendre ta foi !... repousse l'enfant loin de toi, ou tu mourras certainement à sa place ! »

 

Le courage de Childebert n'alla pas plus loin ; il se dégagea de l'enfant, le poussa vers Clotaire, qui le reçut, et l'étreignant de ses rudes mains, le rendit immobile, dit Grégoire de Tours, et le tua comme son frère. Les deux frères cherchèrent le troisième fils de Clodomir : il avait disparu ; un fidèle serviteur l'avait enlevé par une fenêtre, et l'avait caché dans un monastère. Les rois firent mettre à mort les gouverneurs. « Ensuite, comme s'ils n'avaient rien fait, continue la chronique, ils montèrent à cheval et parcoururent les faubourgs. » Clotilde, tout en larmes, recueillit les deux petits corps, et les ayant embrassés, elle les fit poser sur un brancard et les conduisit, avec beaucoup de chants pieux et une immense douleur, à l'église de Saint-Pierre, où le clergé les enterra à côté l'un de l'autre avec le même deuil et les mêmes cérémonies. L'un avait dix ans et l'autre sept. Les deux rois se partagèrent ensuite le royaume de Clodomir.

 

Après un si grand malheur, Clotilde vécut plus que jamais dans la retraite ; elle déploya, dit Grégoire de Tours, « tant et de si grandes vertus, qu'elle se fit honorer de tous. » On la vit, assidue à l'aumône, traverser les nuits de ses veilles, et demeurer pure par sa fidélité à toutes les choses honnêtes ; elle ornait les temples, veillait avec largesse au

 

Sainte Clotilde assidue à l'aumône, soin des monastères et des églises : le peuple la révérait moins comme une reine que comme une servante de Dieu.

 

Elle ne chercha point à punir sur ses fils le meurtre des enfants de Clodomir. Elle tenta plusieurs fois d'apaiser leurs querelles. On nous raconte que Théodebert, fils de Théodoric, s'étant uni contre Clotaire avec son oncle Childebert, la reine, pour obtenir leur réconciliation, passa toute une nuit prosternée en oraison sur le tombeau de saint Martin ; le lendemain un orage effroyable éclata sur le camp de Childebert. Les rois y virent un avertissement du ciel ; ils envoyèrent des messagers à Clotaire en lui faisant demander de vivre en paix et en union. La réconciliation faite, ils retournèrent chez eux, et personne, dit le pieux évêque de Tours, ne put douter que cette bienheureuse pacification ne fût due à l'intercession de la reine.

 

Clotilde mourut à Tours, en 545, sous le pontificat de l'évêque Injuriosus. Ses fils la firent transporter à Paris, afin qu'elle pût y être inhumée à côté de Clovis dans la basilique de Saint-Pierre, où reposaient déjà les restes de sainte Geneviève. Les cantiques sacrés chantés par des chœurs nombreux et répétés par une grande affluence de peuple, de guerriers, de pauvres et de simples femmes, attestaient le respect que les contemporains de Clotilde portaient à son caractère et à ses vertus.

 

Clotilde fut mère de cinq enfants dont Ingomer en 494, mort dans les aubes du baptême, et Clotilde (née en 500 et morte en 531) qui épousa en 517 Amalaric le roi des Visigoths. Les trois autres régnèrent après la mort de leur père : Clodomir (né en 495 et mort en 524) sur le royaume d'Orléans, Childebert (né vers 497 et mort en 558) sur le royaume de Paris sous le nom de Childebert Ier, Clotaire (né en 497 et mort en 561) sur le royaume de Soissons, puis sur les Francs, sous le nom de Clotaire Ier.

 

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saintes - dans Sainte Clothilde
commenter cet article
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 21:17

LE DON DE LA LOI

 

Le Sinaï, moment décisif de l’histoire d’Israël, a ouvert une nouvelle ère dans les relations entre Dieu et l’homme. Jusqu’alors Dieu s’était engagé avec des personnes individuelles, ou avec une lignée celle d’Abraham. Cette fois c’est avec tout un peuple, dont chaque membre sera le partenaire explicite de l’Alliance conclue au désert.

 

Un homme accourut vers Jésus et lui demande

- Maître que dois-je faire pour acquérir la vie éternelle ?

Jésus lui répondit

-Observe les commandements

L'homme dit

- Maître je les observe depuis ma jeunesse !

Alors Jésus le regarda et l'aima. Et il dit

- Une seule chose te manque: va vends ce que tu as, donne-le aux pauvres et tu auras un trésor au ciel ; puis viens et suis moi"

Mais lui, à ces mots, s'assombrit et il s'en alla contristé, car il avait de grand biens.

Alors Jésus regarda ses disciples et leur dit:

- Comme il sera difficile à ceux qui ont des richesses d'entrer dans le royaume de Dieu! Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de cieux."

 

LES DIX COMMANDEMENTS DE DIEU

 

1-Tu adoreras Dieu seul et tu l'aimeras plus que tout et tu aimeras ton prochain comme toi-même.

Veillons à ne pas rendre notre religion plus fraternelle que divine. Nous ne pouvons pas aimer véritablement le prochain si nous n'avons pas d'abord l'amour en de Dieu en nous

"Dieu est amour et il me donne son Amour pour t'aimer" ste Elizabeth de la Trinité

2-Tu ne prononceras le nom de Dieu qu'avec respect.

Les hommes et même parfois les enfants ne peuvent ne peuvent se mettre en colère sans y mêler le nom de Dieu. A présent ,nous l'entendons même dans les spectacles !

3-Tu sanctifieras le jour du Seigneur.

Combien travaillent ou font travailler sans avoir une pensée pour Dieu !

4-Tu honoreras ton père et ta mère afin de vivre longuement

Par analogie ce commandement comprend tous les devoirs des inférieurs envers leurs supérieurs vices versa on ne doit pas profiter de sa supériorité Qu'il est triste d'entendre dire "Mon Vieux,  Ma vieille"

5-Tu ne tueras pas

De nos jours on vote des lois qui légalisent le crime. L'avortement et l'euthanasie sont des crimes.

6-Tu ne commettras pas d'impureté

Ce commandement est un des plus bafoué aujourd'hui. Les sexologues excitent les gens à la fornication. L'homosexualité s'installe en maître chez les jeunes comme chez les vieux ! Notre corps n'est-il pas le Temple de l'esprit Saint.

7- Tu ne voleras pas

Respectons les biens et la propriété du prochain.

8-Tu ne mentiras et tu ne feras pas de faux témoignage

Il faut être sincère avec son prochain et ne pas porter atteinte à sa réputation et à son honneur.

9-Tu n'accompliras œuvre de chair qu'en mariage seulement

"Celui qui du regard désire la femme de son prochain a déjà commis l'adultère dans son cœur" L'adultère, la débauche de toutes sortes se pratiquent de partout. Les divorces ne se comptent plus.

10-Tu ne désireras pas les biens d'autrui pour les avoir injustement

Ces deux derniers Commandements défendent les désirs contraires au 6 eme et au 7 éme. Le désir conduisant à l'acte et la volonté étant réputée pour le fait.

Ces commandements ne sont pas des barrières ennuyeuses mais une Route qui conduit au Bonheur au vrai bonheur !

Moise montra aux Israélites que tout cela se résumait en peu de mots

 

AIMER DIEU ET LUI RESTER FIDELE

 

Cette loi divine est, complètement bafouée et que dire des Chrétiens qui ne luttent plus et qui se voilent la face. Ils sont rongés par leur égoïsme ils ont peur du "qu'en dira t on " mais se moquent du "qu'en dira Dieu ? ".Réapprenons notre catéchisme et sachons que chaque fois que nous nous écartons de ces commandements nous sommes en état de péché mortel. Aller ainsi recevoir le corps du christ est une communion sacrilège ! Nous attirons ainsi sur nous les châtiments annoncés pour cette fin des temps déjà commencée. Les Israélites ce Peuple à "la nuque raide" comme les nomma YAHVE à MOISE  n'ont pas reconnu JESUS le Fils de Dieu et le clouèrent sur une croix en disant "Que son sang retombe sur nous et sur nos enfants! " Dieu va alors faire alliance avec un autre peuple. FRANC veut dire "Homme libre". Ce fut le peuple FRANC qui fut désigné mais qui ne paraissait pas destiné à cette vocation. Les Francs n'avaient qu'un mince territoire à l'embouchure du Rhin. Leur chef était CLOVIS. " O Dieu que Clotilde adore, j'implore ta protection si tu me donnes la victoire, je croirai en Toi et je me ferai baptiser". Levant son glaive vers le ciel Clovis fit ce pacte avec Dieu alors qu'il repoussa les Alamans à Tolbiac. Clovis païen perdait toutes les batailles. Clovis converti va gagner toutes les batailles et par lui DIEU va donner toute sa grandeur à la France. La cause de la victoire du passé doit être aussi la condition de la victoire de l'avenir. Ste Clotilde avait compris depuis longtemps, que si Clovis ne se convertissait pas. Il perdait toutes les batailles. Elle pria donc pour sa conversion dans sa Chapelle au FRANKENBERG (Alsace) durant la bataille de TOLBIAC. C'est de ce haut lieu que ses prières, si ferventes, percèrent la voûte des Cieux et Dieu l'entendit. Clovis fit à TOLBIAC un premier pas vers sa conversion mais il était tenté de se faire arien. Celle-ci ne sera définitive que sur le Tombeau de st Martin à Tours. Ce grand évêque deviendra alors la patron de la France. "Courbe la tète fier Sicambre : Adore ce que tu as brûlé et brûle ce que tu as adoré! " Clovis sa famille et ses 3000 soldats furent baptisés en la Nuit de NoËl 496 par l'évêque Rémi de Reims. Une colombe, envoyée du Ciel, amena, dans son bec, une Ampoule de st Chrême, que le Seigneur avait "ratifié" pour l'onction royale. Tous les Rois de France ont été oint de cette huile bénie de ciel. Lorsque l'Eglise vit Clovis et ses Leudes dans la cuve baptismale et entendit retentir la clameur immense des Francs, saluant "ROI" le CHRIST, Ses Entrailles tressaillirent et Elle s'écria : VOILA MA FILLE AINEE

Le baptême de Clovis et de la nation franque marque dans notre histoire un point de départ et une destinée.

LA VOCATION DE LA FRANCE

Clovis et Clotilde vont être sacrés roi et reine de France .Ce sont nos premiers rois francs chrétiens. Le sacre est le lien qui unit le Roi à Dieu et le canal par lequel la puissance l'assistance et le rayonnement de la Majesté divine se communiquent au Souverain au moment où il devient l'Oint du Seigneur".

JESUS-CHRIST  lui conférait  dans la Basilique de Reims, l'investiture du Royaume. Un caractère sacré s'imprimait sur toute la personne royale et en faisait un être à part, un consacré. Le peuple chrétien le prenait pour "l'Elu de Dieu" .De son coté, le souverain acceptait sa mission comme un mandat. Il régnait au nom du Dieu tout puissant.

Le Roi appartenait à la France et la France appartenait à son roi. Le Sacre faisait du Prince un homme Ecclésiastique, Sa souveraineté apparaissait comme une Fonction Sainte.

La main sur l’Evangile le Roi prête serment: 

- Il promet avec le secours de Dieu de protéger l Eglise qui est commise à ses oins.

- De lui faire conserver la paix par le peuple chrétien

- D’expulser du sol de France les hérétiques nommément condamnés par l’Eglise

- De faire observer La Justice te la Miséricorde dan ses jugements 

Comme avec Moise sur la Sinaï, Dieu va faire alliance avec la nouvelle nation qu'il vient de choisir et dont le roi sera son lieutenant. Clovis avait fait un pacte avec Dieu à Tolbiac. Voici que le seigneur vient lui répondre dans cette nouvelle Alliance qu'Il vient lui donner le jour même de son sacre. C'est ce qu'on appelle le Pacte de Reims résumé ci-dessous :"Votre postérité gouvernera ce royaume : elle glorifiera la sainte Eglise et héritera de l'empire des Romains. Elle ne cessera de prospérer tant qu'elle suivra la voie de la vérité et de la vertu mais la décadence viendra par l'invasion des vices et des mauvaises mœurs. C'est là en effet ce qui précipite la ruine des royaumes et des nations. Afin de le différencier des rois des autres nations, Dieu accorda un autre privilège au roi de France fils aine de son Eglise. Celui de guérir les écrouelles. Cette maladie personne d'autre que le Roi de France ne pouvait la guérir. Ce privilège se manifestait des la cérémonie du sacre terminée. Le Roi touchait alors chaque malade et disait :"LE ROI TE TOUCHE, DIEU TE GUERISSE".Toutefois ce miracle n'était possible au Rio qu'autant qu'il était en état de grâce et venait de recevoir la sainte communion. Les historiens racontent que Louis XIV a guéri plus de 2000 malades. On saisit mieux ainsi que les ennemis jurés de la religion aient tout fait pour détrôner la Royauté en France. Ils savaient que les liens étroits l'unissaient à l'Eglise dont Elle était le soutien. Cette évidence faisant dire à un Religieux capucin de Toulouse le père Marie Antoine que:  "LA REPUBLIQUE EN FRANCE C EST LE DIABLE".

 

En effet des ce jour Satan va entrer dans une rage folle et se promet d'anéantir la fille aînée de l'Eglise. Il y a donc bien eut en cette nuit de Noël 496 un pacte conclu entre le Christ les Francs. Il ne s'agit pas moins, en l'occurrence, que de l'avènement du Règne du Christ-Roi sur la France et par elle sur les autres nations. Mais n'oublions pas qu'avant Reims tout a commencé grâce aux prières ferventes de sainte Clotilde au FRANKENBERG château des Francs. Cette montagne des Francs est donc bien le berceau de la mission de la France que Dieu choisit après le Mont Sinaï. Clovis mourut à l'âge de 45 ans le 27 novembre 511. Sainte Clotilde deviendra le modèle des veuves chrétiennes. A part l'exaltation de la virginité l'Eglise n'avait rien fait pour relever le sexe féminin rendu au veuvage. C'est sainte Clotilde qui va rendre honneur à ces veuves dans l'Eglise par l'exercice de toutes les vertus, une nouvelle école de perfection chrétienne  et presque un ordre religieux. Telle fut à partir de sa 40 éme année l'existence humble et mortifiée de la femme qui avait été assise sur le trône le plus puissant d'Europe. Elle finit ses jours dans sa dernière fondation près de st martin à Tours. Elle mourut à l'âge de 70 ans. C'est le 3 juin 545 que sonna l'heure de la délivrance pour Clotilde. A sa mort au chant des Psaumes funèbres un cortège imposant conduit par les deux Rois transporta de Tours à Paris les restes sacré de la veuve de Clovis. La France venait de perdre l'ange gardien de la dynastie royale. Clovis et Clotilde vénéraient st Georges. Les Rois de France mettaient leur campagne sous sa protection, il était à leurs yeux le protecteur des guerriers.

 

Sainte Clotilde Fêtée le 4 Juin. Née à Lyon vers l'an 470. Femme de Clovis elle le prépara à sa conversion. Morte à Tours en 545. Elle fit le vœu d'intercéder après sa mort en faveur des enfants malades.

 

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saintes - dans Sainte Clothilde
commenter cet article
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 21:15

Clovis et Clotilde vont être sacrés roi et reine de France .Ce sont nos premiers rois francs chrétiens. Le sacre est le lien qui unit le Roi à Dieu et le canal par lequel la puissance l'assistance et le rayonnement de la Majesté divine se communiquent au Souverain au moment où il devient l'Oint du Seigneur".

 

JESUS-CHRIST  lui conférait  dans la Basilique de Reims, l'investiture du Royaume. Un caractère sacré s'imprimait sur toute la personne royale et en faisait un être à part, un consacré. Le peuple chrétien le prenait pour "l'Elu de Dieu" .De son coté, le souverain acceptait sa mission comme un mandat. Il régnait au nom du Dieu tout puissant.

Le Roi appartenait à la France et la France appartenait à son roi. Le Sacre faisait du Prince un homme Ecclésiastique, Sa souveraineté apparaissait comme une Fonction Sainte.

 

La main sur l’Evangile le Roi prête serment: 

- Il promet avec le secours de Dieu de protéger l Eglise qui est commise à ses oins.

- De lui faire conserver la paix par le peuple chrétien

- D’expulser du sol de France les hérétiques nommément condamnés par l’Eglise

- De faire observer La Justice te la Miséricorde dan ses jugements 

 

Comme avec Moise sur la Sinaï, Dieu va faire alliance avec la nouvelle nation qu'il vient de choisir et dont le roi sera son lieutenant. Clovis avait fait un pacte avec Dieu à Tolbiac. Voici que le seigneur vient lui répondre dans cette nouvelle Alliance qu'Il vient lui donner le jour même de son sacre. C'est ce qu'on appelle le Pacte de Reims résumé ci-dessous :"Votre postérité gouvernera ce royaume : elle glorifiera la sainte Eglise et héritera de l'empire des Romains. Elle ne cessera de prospérer tant qu'elle suivra la voie de la vérité et de la vertu mais la décadence viendra par l'invasion des vices et des mauvaises mœurs. C'est là en effet ce qui précipite la ruine des royaumes et des nations.Afin de le différencier des rois des autres nations, Dieu accorda un autre privilège au roi de France fils aine de son Eglise. Celui de guérir les écrouelles. Cette maladie personne d'autre que le Roi de France ne pouvait la guérir. Ce privilège se manifestait des la cérémonie du sacre terminée. Le Roi touchait alors chaque malade et disait:"LE ROI TE TOUCHE, DIEU TE GUERISSE".Toutefois ce miracle n'était possible au Rio qu'autant qu'il était en état de grâce et venait de recevoir la sainte communion. Les historiens racontent que Louis XIV a guéri plus de 2000 malades. On saisit mieux ainsi que les ennemis jurés de la religion aient tout fait pour détrôner la Royauté en France. Ils savaient que les liens étroits l'unissaient à l'Eglise dont Elle était le soutien. Cette évidence faisant dire à un Religieux capucins de Toulouse le père Marie Antoine que:  "LA REPUBLIQUE EN FRANCE C EST LE DIABLE".En effet des ce jour Satan va entrer dans une rage folle et se promet d'anéantir la fille ainée de l'Eglise.Il y a donc bien eut en cette nuit de Noel 496 un pacte conclu entre le Christ les Francs. Il ne s'agit pas moins, en l'occurrence, que de l'avènement du Règne du christ-Roi sur la France et par elle sur les autres nations. Mais n'oublions pas  qu'avant Reims tout a commencé grâce aux prières ferventes de sainte Clotilde au FRANKENBERG château des Francs. Cette montagne des Francs est donc bien le berceau de la mission de la France que Dieu choisit après le Mont Sinaï. Clovis mourut à l'âge de 45 ans le 27 novembre 511. Sainte Clotilde deviendra le modèle des veuves chrétiennes. A part l'exaltation de la virginité l'Eglise n'avait rien fait pour relever le sexe féminin rendu au veuvage. C'est sainte Clotilde qui va rendre honneur à ces veuves dans l'Eglise par l'exercice de toutes les vertus, une nouvelle école de perfection chrétienne  et presque un ordre religieux. Telle fut à partir de sa 40 éme année l'existence humble et mortifiée de la femme qui avait été assise sur le trône le plus puissant d'Europe. Elle finit ses jours dans sa dernière fondation près de st martin à Tours. Elle mourut à l'âge de 70 ans. C'est le 3 juin 545 que sonna l'heure de la délivrance pour Clotilde. A sa mort au chant des Psaumes funèbres un cortège imposant conduit par les deux Rois transporta de Tours à Paris les restes sacré de la veuve de Clovis. La France venait de perdre l'ange gardien de la dynastie royale. Clovis et Clotilde vénéraient st Georges. Les Rois de France mettaient leur campagne sous sa protection, il était à leurs yeux le protecteur des guerriers.

Sainte Clotilde  Fêtée le 4 juin.Née à Lyon vers l'an 470. Femme de Clovis elle le prépara à sa conversion. Morte à Tours en 545. Elle fit le vœu d'intercéder après sa mort en faveur des enfants malades.

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saintes - dans Sainte Clothilde
commenter cet article
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 21:14

Les dix commandements  

Un homme accourut vers Jésus et lui demande

-Maitre que dois-je faire pour acquérir la vie éternelle ?

Jésus lui répondit

-Observe les commandements

L'homme dit

-Maitre je les observe depuis ma jeunesse !

Alors Jésus le regarda et l'aima. Et il dit

-Une seule chose te manque: va vends ce que tu as, donne-le aux pauvres et tu auras un trésor au ciel ; puis viens et suis moi"

Mais lui, à ces mots, s'assombrit et il s'en alla contristé, car il avait de grand biens.

Alors Jésus regarda ses disciples et leur dit:

-Comme il sera difficile à ceux qui ont des richesses d'entrer dans le royaume de Dieu! Il est plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de cieux."

LES DIX COMMANDEMENTS DE DIEU

1-Tu adoreras Dieu seul et tu l'aimeras plus que tout et tu aimeras ton prochain comme toi-même.

Veillons à ne pas rendre notre religion plus fraternelle que divine. Nous ne pouvons pas aimer véritablement le prochain si nous n'avons pas d'abord l'amour en de Dieu en nous

"Dieu est amour et il me donne son Amour pour t'aimer" ste Elizabeth de la Trinité

2-Tu ne prononceras le nom de Dieu qu'avec respect.

Les hommes et même parfois els enfants ne peuvent ne peuvent se mettre en colère sans y mêler  le nom de Dieu. A présent nous l'entendons même dans les spectacles !

3-Tu sanctifieras le jour du Seigneur.

Combien travaillent ou font travailler sans avoir une pensée pour Dieu !

4-Tu honoreras ton père et ta mère afin de vivre longuement

Par analogie ce commandement comprend tous les devoirs des inferieurs envers leurs supérieurs vic e  versa on ne doit pas profiter de sa supériorité Qu'il est triste d'entendre dire "Mon Vieux,  Ma vieille"

5-Tu ne tueras pas

De nos jours on vote des lois qui légalisent le crime. L'avortement et l'euthanasie sont des crimes.

6-Tu ne commettras pas d'impureté

Ce commandement est un des plus bafoué aujourd'hui. Les sexologues excitent les gens à la fornication. L'homosexualité s'installe en maitre chez les jeunes comme chez les vieux! Notre corps n'est il pas le Temple de l'esprit Saint.

7- Tu ne voleras pas

Respectons les biens et la propriété du prochain.

8-Tu ne mentiras et tu ne feras pas de faux témoignage

Il faut être sincère avec son prochain et ne pas porter atteinte à sa réputation et à son honneur.

9-Tu n'accompliras œuvre de chair qu'en mariage seulement

"Celui qui du regard désire la femme de son prochain a déjà commis l'adultère dans son cœur" L'adultère, la débauche de toutes sortes se pratiquent de partout. Les divorces ne se comptent plus.

10-Tu ne désireras pas les biens d'autrui pour les avoir injustement

Ces deux derniers Commandements défendent les désirs contraires au 6 eme et au 7 éme. Le désir conduisant à l'acte et la volonté étant réputée pour le fait.

Ces commandements ne sont pas des barrières ennuyeuses mais une Route qui conduit au Bonheur au vrai bonheur !

Moise montra aux Israelites que tout cela se résumait en peu de mots

-AIMER DIEU ET LUI RESTER FIDELE

Cette loi divine est, complètement bafouée et que dire des Chrétiens qui ne luttent  plus et qui se voilent la face. Ils sont rongés par leur égoïsme ils ont peur du "qu'en dira t on " mais se moquent du "qu'en dira Dieu ? ".Réapprenons notre catéchisme et sachons que  chaque fois que nous nous écartons de ces commandements nous sommes en état de péché mortel. Aller ainsi recevoir le corps du christ est une communion sacrilège ! Nous attirons ainsi sur nous les châtiments annoncés pour cette fin des temps déjà commencée. Les Israelites ce Peuple à "la nuque raide" comme les nomma YAHVE à MOISE  n'ont pas reconnu JESUS le Fils de Dieu et le clouèrent sur une croix en disant "Que son sang retombe sur nous et sur nos enfants! " Dieu va alors faire alliance avec un autre peuple. FRANC veut dire "Homme libre". Ce fut le peuple FRANC qui fut désigné mais qui ne paraissait pas  destiné à cette vocation. Les Francs n'avaient qu'un mince territoire  à l'embouchure du Rhin. Leur chef était CLOVIS. " O Dieu que Clotilde adore, j'implore ta protection si tu me donnes la victoire, je croirai en Toi et je me ferai baptiser". Levant son glaive vers le ciel Clovis fit ce pacte avec Dieu alors qu'il repoussa les alamans à Tolbiac.Clovis païen perdait toutes les batailles. Clovis converti va gagner toutes les batailles et par lui DIEU va donner toute sa grandeur à la France. La cause de la victoire du passé doit être aussi la condition de la victoire de l'avenir.Ste Clotilde avait compris depuis longtemps, que si Clovis ne se convertissait pas. Il perdait toutes les batailles. Elle pria donc pour sa conversion dans sa Chapelle au FRANKENBERG (Alsace) durant la bataille de TOLBIAC. C'est de ce haut lieu que ses prières, si ferventes, percèrent la voute des Cieux et Dieu l'entendit. Clovis fit à TOLBIAC un premier pas vers sa conversion  mais il était tenté de se faire arien. Celle-ci ne sera définitive que sur le Tombeau de st Martin à Tours. Ce grand évêque deviendra alors la patron de la France. "Courbe la tète fier Sicambre : Adore ce que tu as brulé et brule ce que tu as adoré! " .Clovis sa famille et ses 3000 soldats furent baptisés en la Nuit de Noel 496 par l'évêque Rémi de Reims. Une colombe, envoyée du Ciel, amena, dans son bec, une Ampoule de st Chrême, que le Seigneur avait "ratifié" pour l'onction royale. Tous les Rois de France ont été oint de cette huile bénie de ciel. Lorsque l'Eglise vit Clovis et ses Leudes dans la cuve baptismale et entendit retentir la clameur immense des Francs, saluant "ROI" le CHRIST, Ses Entrailles tressaillirent et Elle s'écria : VOILA MA FILLE AINEE

 

Le baptême de Clovis et de la nation franque marque dans notre histoire un point de départ et une destinée.

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saintes - dans Sainte Clothilde
commenter cet article
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 21:11

Un peu d'histoire des VI et VII éme siècles

Clovis 1er, roi des Francs, époux de Clotilde meurt en 511. Ses quatre fils s'entredéchirent en se partageant le royaume. On peut ne retenir que Clotaire Ier qui a rassemblé le territoire, qui fut à nouveau partagé en Austrasie, Neustrie Bourgogne entre ses héritiers. Clotaire II   réunit le tout de 613 à 623, et lègue ce pouvoir à Dagobert Ier qui meurt en 639. Ce dernier avait deux fils; Sigisbert II roi d'Austrasie de 634 à 656, et Clovis II roi de Neustrie et de bourgogne de 639 à 657, dont les propres fils font partie de ceux que l'on a appelé "Rois fainéants" laissant le gouvernement de fait aux Maires du Palais.

 

Clotilde reine de France

Clotilde est née vraisemblablement en 475, fille de Chilpéric, roi de Lyon lui-même fils de roi des Burgondes Gundloch. Elle avait été baptisée bien que son père soit aryen. A la mort de ce dernier elle fut  accueillie par son oncle Godegésile à Genève et continua à être élevée dans la foi catholique. Clovis veuf demande la main de Clotilde à son oncle Gondebraud;rio des Burgondes peut être poussé par St Rémy évêque de Reims. Il l'épousa en 493. Agissant par persuasion elle obtint de Clovis, encore païen, que leur premier fils soit baptisé, bien que la cour soit encore résolument idolâtre et de mœurs extrêmement brutale. Mais ce fils mourut en bas âge ce qui n'incita pas Clovis à se convertir. Cependant, Clotilde, habilement, avec l'aide des évêques qu'elle recevait couramment parvint à préparer son esprit à un revirement  dont le déclenchement  fut la fameuse bataille de Tolbiac au cours de laquelle le roi implora le Dieu de sa femme  de lui donner sa victoire. Bien que celle-ci soit obtenue, Clovis ne se convertit pas tout de suite mais après de longues réflexions menées avec st Rémi, qui le baptisa en 496.

 

Clotilde et ses fils

Apres la mort de Clovis, Clotilde eut beaucoup à négocier avec ses trois fils Clodomir, Childebert  et Clotaire Ier , ainsi qu'avec son beau fils Thierry Ier, qui se jalousaient. Childebert et Clotaire massacrèrent les enfants de Clodomir sauf Clodoald qui  leur échappa et entrant dans les ordres fut plus tard St Cloud.

 

Clotilde au monastère

Apres la mort de ses petits-fils Clotilde se retira à Tours, prés du tombeau e st Martin, assidue à faire l'aumône, distribuant ses biens avec largesse aux églises et monastères, passant les nuits en de pieuses veillées entourées du respect et de l'admiration de tous. Elle mourut en 545. La statue de ste Clotilde qui domine le porche de la basilique est due au sculpteur CORDIER. Une autre en façade est de GEOFFROY-DECHAUME.

 

Sainte Clotilde

Née vers 470, Clotilde est la fille de roi burgonde Chilpéric. En 480, Gondebaud fait assassiner son frère Chilpéric afin de s'emparer du pouvoir. La veuve de Chilpéric, Carétène, se retire alors avec l'une de ses filles, Sédeleube, rentre au couvent. Quant à Clotilde, l'usurpateur Gondebaud la garde auprès de lui et la donne en 493 en mariage au chef des Francs Clovis. Demeurée catholique dans un milieu dominé par l'hérésie arienne, Clotilde avait posé comme condition à son mariage de pouvoir pratiquer librement sa religion et de faire baptiser ses enfants. Elle formait surtout le projet de convertir son mari païen à la religion du Christ. Son premier fils Ingomer meurt malheureusement quelques semaines après avoir été baptisé, déclenchant le courroux de Clovis qui y voit une vengeance  de ses dieux francs. Leur second ils également baptisé tombe gravement malades lui aussi mais les prières de Clotilde obtiennent sa guérison et commencent d'ébranler Clovis. Après un voyage à Tours ou il est le témoin des miracles obtenus sur le tombeau de st Martin l'apôtre des Gaules, Clovis accepte de se faire enseigner par Rémi, l'évêque de Reims. Sa conversion devient définitive après la bataille de Tolbiac près de Cologne, où les Francs s'affrontent aux Alamans et se trouvent en grande difficulté. Clovis supplie alors le "Dieu de Clotilde"  de lui faire remporter la victoire, ce qui se produit de manière inattendue: Clovis et ses soldats abandonnent leurs dieux traditionnels et demandent le baptême. Ce baptême  de Clovis en lequel "la France a été elle-même comme baptisée" pour reprendre les propres termes  du pape Léon XIII  a fait de la  France la fille aînée de l'Eglise et contribué à la ruine de l'arianisme en Occident. Clotilde, par la solidité de sa foi avant la mort de Clovis en 511 elle obtient de lui la fondation à Paris de l'église ste Geneviève. Devenus veuve à 35 ans en 511, elle connait la douleur de voir son unique fille, nommée comme elle Clotilde , enlevée et donnée en mariage au roi arien des Wisigoths d'Espagne. Elle doit assister surtout au crime de ses fils Childebert et Clotaire qui vont jusqu'à assassiner sous ses yeux les fils de leur frère Clodomir afin de les empêcher de régner. Clotilde se retire alors à Tours  près du tombeau de saint Martin, jusqu'à sa mort en 545. Elle est enterrée auprès de Clovis et de sainte Geneviève dans l'Eglise des Saints Apôtres qu'elle avait fait construire.

Clotilde, ton exemple de persévérance et d'amour pour un mari difficile l'a amené à reconnaitre le puissante tendresse de Dieu   et il s'est écrié : "Dieu de Clotilde, si tu me donnes la victoire je me fais chrétien" Ce ne fut pas un marchandage mais le départ de l histoire chrétienne en France  ce fut le baptême de la fille ainée de l Eglise. Mgr Aubry 

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saintes - dans Sainte Clothilde
commenter cet article
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 21:08

Pour télécharger la vie des Saints des « Petits Bollandistes »

 

Sur Internet :Site : www.JesusMarie.com

Allez sur la Vie des Saints

Allez sur « Les petits Bollandistes »

Nom du Saint : Ste Clotilde

Titre : Reine de France

Tome : Tome VI

Fête le : 3 juin

de la page : 414

à la page :

Télécharger :

Imprimez à 100%

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saintes - dans Sainte Clothilde
commenter cet article
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 21:05

Seigneur, ayez pitié de nous

Jésus-Christ, ayez pitié de nous

Seigneur, ayez pitié de nous

Jésus-Christ, écoutez nous

Jésus-Christ, exaucez nous  

 

Père céleste qui êtes Dieu, ayez pitié de nous

Fils rédempteur du monde qui êtes Dieu, ayez pitié….

Esprit Saint qui êtes Dieu, ayez pitié de nous

Trinité sainte qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous

 

Sainte Marie, priez pour nous 

Sainte Clotilde, humble, patiente et douce,

Sainte Clotilde, inébranlable dans la foi

Sainte Clotilde, indéfectible dans l espérance

Sainte Clotilde, ardente dans la charité

Sainte Clotilde, persévérante dans la prière

Sainte Clotilde, missionnaire inspirée auprès de votre époux

Sainte Clotilde, qui avez obtenu par votre prière et votre exemple la conversion du roi Clovis

Sainte Clotilde, recours dans les conversions

Sainte Clotilde, modèle des épouses

Sainte Clotilde, exemple des mères

Sainte Clotilde, refuge et consolatrice des veuves

Sainte Clotilde, qui avez béni le Seigneur dans toute vos épreuves

Sainte Clotilde, dont le cœur de mère a été broyé

Sainte Clotilde,  d'une force d'âme héroïque

Sainte Clotilde, toujours confiante dans la vierge marie

Sainte Clotilde, dévote de st Martin et saint Germain

Ste Clotilde, amie et collaboratrice de l'évêque st Rémi

Sainte Clotilde, âme sœur de sainte Geneviève

Sainte Clotilde, qui avez distribué vos biens à l'Eglise et aux pauvres

Sainte Clotilde, qui avez fonde des monastères

Sainte Clotilde, qui avez édifié des églises

Sainte Clotilde, qui avez été au berceau de la France chrétienne

Sainte Clotilde, mère de la foi dans notre patrie

Sainte Clotilde, Reine de France 

 

Agneau de Dieu qui effacez les péchés du monde,  pardonnez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous Seigneur.

Agneau de Dieu qui effacez les péchés du monde, ayez  pitié de nous.

 

Par les mérites et les prières de la bienheureuse Clotilde

Soyez favorable Seigneur à votre peuple  

 

PRIONS Abaissez vos regards bienveillants, Seigneurs, sur le peuple de France, et après lui avoir accordé, sur les fidèles instances de Sainte Clotilde, le don de la foi, inspirez lui, par son intercession, un attachement sincère à la religion chrétienne.

 

Par notre Seigneur

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saintes - dans Sainte Clothilde
commenter cet article
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 21:04

Mon Dieu, si vous jugez que ma présence puisse servir pour adoucir l’aigreur de ces esprits, je n’aurai considération ni de mon âme, ni de ma santé, mais je me sacrifierai en ce voyage pour le public. Mais si je ne puis servir d’autre chose que d’un fardeau inutile, comme je me le persuade assez raisonnablement, je vous conjure, par votre bonté, de recevoir mes humbles prières de faire cesser cette discorde entre mes fils et me conserver dans la tranquillité de mon humble retraite

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saintes - dans Sainte Clothilde
commenter cet article

Recherche