Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 15:41

Jean-Paul II (1920-2005)

 

"Ici, sur cette terre de France, je confie, ô Mère de Dieu, à ton amour maternel les fils et les filles de ce peuple. Ils n'ont pas cessé de t'honorer, dans leurs traditions, dans l'art de leurs cathédrales, dans leurs pèlerinages, dans la piété populaire comme dans la dévotion des auteurs spirituels, sûrs de demeurer proches du Christ en te contemplant, en t'écoutant, en te priant. Beaucoup ont tenu à se consacrer à toi, y compris des rois, comme l'a fait Louis XIII au nom de son peuple.

 

O Marie, obtiens pour ces frères et sœurs de France les dons de l'Esprit Saint, afin de donner une nouvelle jeunesse, la jeunesse de la foi, à ces chrétiens et à leurs communautés, que je confie à ton Cœur Immaculé, à ton amour maternel."

 

Jean-Paul II (1920-2005), Lourdes, 14 août 1983.

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saintes - dans Notre Dame de Lourdes
commenter cet article
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 15:35

« Nous voici rassemblés aux pieds de la Vierge Marie pour inaugurer l’Année Jubilaire en préparation pour le 150ème anniversaire de ses apparitions en ce lieu béni. Je vous porte une salutation très cordiale de Sa Sainteté le Pape Benoît XVI qui m’a chargé de vous faire part de son amour et sollicitude paternel, de vous assurer de ses prières et de vous donner sa bénédiction apostolique. Comme pèlerins réunis dans l’amour du Christ, nous voulons rappeler avec gratitude et affection les apparitions qui ont eu lieu ici à Lourdes en 1858. Ensemble cherchons à sentir les palpitations du cœur maternel de notre chère Maman céleste, de rappeler ses paroles et d’écouter le message qu’elle nous propose encore aujourd’hui. Nous connaissons bien l’histoire de ces apparitions. La Sainte Vierge est descendue du Ciel comme une mère très préoccupée pour ses fils et filles qui vivaient dans le péché, loin de son Fils Jésus. Elle est apparue à la Grotte de Massabielle, qui à l’époque était un marais où paissaient les cochons, et c’est précisément là qu’elle a voulu faire élever un sanctuaire, pour indiquer que la grâce et la miséricorde de Dieu doivent triompher sur le misérable marais des péchés humains. Tout près du lieu des apparitions, la Vierge a fait jaillir une source d’eau abondante et pure, que les pèlerins boivent et portent avec tant de dévotion dans le monde entier, signifiant le désir de notre Mère affectueuse de faire répandre son amour et le salut de son Fils jusqu’aux extrémités de la terre. Enfin, de cette Grotte bénie la Vierge Marie a lancé un appel pressant à tous pour prier et faire pénitence afin d’obtenir la conversion des pauvres pécheurs.

Le message de la Vierge aujourd’hui

On peut se demander : quelle signification peut avoir le message de Notre-Dame de Lourdes pour nous aujourd’hui ? J’aime situer ces apparitions dans le plus large contexte de la lutte permanente et féroce existant entre les forces du bien et du mal dès le commencement de l’histoire de l’humanité dans le Jardin du Paradis, et qui continuera jusqu’à la fin des temps. Les apparitions de Lourdes sont, en effet, parmi les premières de la longue chaîne des apparitions de Notre-Dame qui a commencé 28 ans auparavant, en 1830, à Rue du Bac, à Paris, annonçant l’entrée décisive de la Vierge Marie au cœur des hostilités entre elle et le diable, comme il est décrit dans la Bible, dans les livres de la Genèse et de l’Apocalypse. La Médaille, dite miraculeuse, que la Vierge fit graver en cette circonstance la représentait avec les bras ouverts d’où sortaient des rayons lumineux, signifiant les grâces qu’elle distribuait au monde entier. Ses pieds reposaient sur le globe terrestre et écrasaient la tête du serpent, le diable, indiquant la victoire que la Vierge emportait sur le Malin et ses forces du mal. Autour de l’image on lisait l’invocation : « O Marie, conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous ». Il est remarquable que cette grande vérité de la conception immaculée de Marie ait été affirmée ici 24 ans avant que le Pape Pie IX l’ait définie comme dogme de foi (1854) : quatre ans plus tard ici à Lourdes, Notre-Dame a voulu elle-même révéler à Bernadette qu’elle était l’Immaculée Conception. Après les apparitions de Lourdes, la Sainte Vierge n’a pas cessé de manifester ses vives préoccupations maternelles pour le sort de l’humanité en ses diverses apparitions dans le monde entier. Partout, elle a demandé prières et pénitence pour la conversion des pécheurs, car elle prévoyait la ruine spirituelle de certains pays, les souffrances que le Saint Père aurait à subir, l’affaiblissement général de la foi chrétienne, les difficultés de l’Eglise, la montée de l’Antéchrist et ses tentatives pour remplacer Dieu dans la vie des hommes : tentatives qui, malgré leurs succès éclatants, seraient toutefois vouées à l’échec. Ici, à Lourdes, comme partout dans le monde, la Vierge Marie est en train de tisser un immense réseau de ses fils et filles spirituels dans le monde entier pour lancer une forte offensive contre les forces du Malin, pour l’enfermer et préparer ainsi la victoire finale de son Fils divin, Jésus Christ. La Vierge Marie nous invite encore une fois aujourd’hui à faire partie de sa légion de combat contre les forces du mal. Comme signe de notre participation à son offensive, elle demande, entre autres, la conversion du cœur, une grande dévotion à la Sainte Eucharistie, la récitation quotidienne du chapelet, la prière sans cesse et sans hypocrisie, l’acceptation des souffrances pour le salut du monde. Cela pourrait sembler être des petites choses, mais elles sont puissantes dans les mains de Dieu auquel rien n’est impossible. Comme le jeune David qui, avec une petite pierre et une fronde, a abattu le géant Goliath venu à sa rencontre armé d’une épée, d’une lance et d’un javelot (cf. 1 Sam 17,4-51), nous aussi, avec les petits grains de notre chapelet, nous pourrons affronter héroïquement les assauts de notre adversaire redoutable et le vaincre.

Comme Bernadette et avec elle

La lutte entre Dieu et son ennemi fait toujours rage, encore plus aujourd’hui qu’au temps de Bernadette, il y a 150 ans. Car le monde se trouve terriblement englouti dans le marais d’un sécularisme qui veut créer un monde sans Dieu; d’un relativisme  qui étouffe les valeurs permanentes et immuables de l’Evangile; et d’une indifférence religieuse qui reste imperturbable face au bien supérieur des choses qui concernent Dieu et l’Eglise. Cette bataille fait d’innombrables victimes dans nos familles et parmi nos jeunes. Quelques mois avant qu’il ne devienne le Pape Jean Paul II (9 novembre 1976), le Cardinal Karol Wojtyla disait : « Nous sommes aujourd’hui face au plus grand combat que l’humanité ait jamais vu. Je ne pense pas que la communauté chrétienne l’ait compris totalement. Nous sommes aujourd’hui devant la lutte finale entre l’Eglise et l’Anti-Eglise, entre l’Evangile et l’Anti-Evangile ». Une chose toutefois est certaine: la victoire finale est à Dieu et cela se vérifiera grâce à Marie, la Femme de la Genèse et de l’Apocalypse, qui combattra à la tête de l’armée de ses fils et filles contre les forces ennemies de Satan et écrasera la tête du serpent. A la Grotte de Massabielle la Vierge Marie nous a enseigné que le vrai bonheur se trouvera uniquement au ciel. « Je ne vous promets pas de vous rendre heureuse en ce monde, mais dans l’autre », a-t-elle dit à Bernadette. Et la vie de Bernadette l’a illustré assez clairement : elle, qui avait eu le privilège singulier de voir la Sainte Vierge, a été profondément marquée par la croix de Jésus, fut entièrement consumée par la tuberculose, et est morte, jeune, à l’âge de 35 ans.

En cette Année Jubilaire, remercions le Seigneur pour toutes les grâces corporelles et spirituelles qu’il a bien voulu concéder à tant de centaines de milliers de pèlerins en ce lieu saint, et par l’intercession de Sainte Bernadette, prions la Sainte Vierge pour nous fortifier dans le combat spirituel de chaque jour afin que nous puissions vivre en plénitude notre foi chrétienne en pratiquant les vertus qui distinguaient la Vierge Marie, fiat, magnificat et stabat: c’est-à-dire, une foi intrépide (fiat), une joie sans mesure (magnificat) et une fidélité sans compromis (stabat). O Marie, Notre-Dame de Lourdes, tu es bénie entre toutes les femmes et Jésus le fruit de tes entrailles est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, prie pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. Amen ».

+ Cardinal Ivan Dias, le 8 décembre 2007 à Lourdes en la Basilique Saint Pie

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saintes - dans Notre Dame de Lourdes
commenter cet article
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 15:09

L’eau de la source de Lourdes :

 

Voici comment le Père Marie Antoine, le Saint de Toulouse décrit la fontaine de la grotte de Lourdes :

 

Marie, la Vierge Immaculée, est la fontaine du Seigneur, nous disent les Pères de l'Église, et tous les biens en découlent. C'est bien l'eau consacrée par le prophète. Eau précieuse, eau bien-aimée, n'es-tu pas sortie du côté droit de la Grotte? N'as-tu pas coulé d'abord goutte à goutte et n'es-tu pas devenue bientôt comme un torrent rapide. Ne portes-tu pas toi aussi la santé, la vie, la fécondité partout où tu arrives? Et les coeurs qui se désaltèrent à ta source ne portent-ils pas toujours des fleurs et des fruits ? «  Le Lys immaculé » Père Marie Antoine éditions du Pech

 

Nous mesurons dans ce petit passage l’importance spirituelle que certains saints ont reconnu dans l’eau de Lourdes : Elle s’inscrit dans le courant de miséricorde et de rédemption amenée par le Christ. Les miracles ne sont que les signes visibles de cette miséricorde, l’eau touche d’abord l’âme de ceux qui boivent à la source. Elle leur apporte la purification et la miséricorde, elle touche le cœur des gens.

 

Le geste du Pape :

 

Le 14 Septembre 2008, Benoît XVI est passé à Lourdes. Il a ouvert la messe par un rite très simple, mais plein de symboles.  Il a aspergé les fidèles avec de l’eau de Lourdes qu’il avait bénie en disant :

 

Ici à Bernadette, Marie a demandé «  d’aller boire à la fontaine et de s’y laver ». Que l’eau de la Source répandue sur nos têtes manifeste notre désir de conversion, qu’elle soit le signe de la miséricorde Divine qui donne vie à nos âmes, qu’elle soit le rappel de notre Baptême.

 

Par les prières et les mérites de la bienheureuse Marie, toujours Vierge, des Saints Apôtres Pierre et Paul, de tous les Saints, que Dieu Tout puissant et miséricordieux nous accorde la grâce et les fruits d’une vraie pénitence, un cœur toujours repenti, une vie de conversion, et la persévérance dans le bien, qu’il nous pardonne tous nos pêchés et nous conduise à la vie éternelle.

 

Quand on se souvient de la phrase de Jean Paul II : «  France Fille aînée de l’Eglise, seras tu fidèle à ton baptême ? » Le Bourget 1980. On comprend comment le geste de son successeur est une continuation du travail spirituel qu’avait fait Jean Paul II. Benoît XVI arrose les graines plantées par son prédécesseur.

 

La collecte de l’eau de Lourdes :

 

La collecte de l’eau s’est d’abord passée par hasard. Je retrais de Jérusalem, et un chrétien de Jérusalem m’avait demandé de l’eau pour la guérison de sa petite fille. Nous nous sommes donc inscrit au premier pèlerinage pour Lourdes au départ de notre ville. C’était le 8 décembre 2007, ouverture du Jubilé de Lourdes.  Nous avons eu le plaisir d’avoir un message en direct de Rome du Pape Benoît XVI.

 

A la fermeture du jubilé le 8 Décembre 2008, j’ai assisté à la messe. C’est pendant la messe que j’ai compris la portée du symbole qui était dans le geste de Benoît XVI du 14 septembre. J’ai donc cherché à prendre de l’eau ce jour à la Source pour reproduire ce geste d’aspersion. J’étais pressé et je n’avais pas de récipient. Juste devant moi une sœur des béatitudes avait une bouteille vide et me l’a proposée. Incroyable !

 

A partir de ce jour j’ai décidé de collecter activement de l’eau de Lourdes à des dates symboliques pour notre pays :

 

Le 8 décembre 2007 ouverture du jubilé des 150 ans de Lourdes,

 

Le 8 décembre 2008 fermeture du jubilé des 150 ans de Lourdes, ouverture du jubilé du curé d’Ars.

 

Le 12 décembre 2008, jour du baptême par Clovis de la France. Deux personnes se sont chargées de collecter l’eau. Sans se concerter, ils m’ont apporté l’eau, tous les 2, le 15 Janvier, jour de la Saint Rémi.

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saintes - dans Notre Dame de Lourdes
commenter cet article
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 15:07

La préparation de L’eau de Lourdes :

 

Voyant toutes les coïncidences, et les signes qui accompagnaient la collecte de l’eau de Lourdes, j’ai décidé de faire le tour de certains Saints qui ont protégés ou marqué la France.

 

Sur leur tombe, j’ai simplement dit et fait ce qui me semblait naturel de leur demander :

 

Une dizaine de chapelet, un signe de croix avec l’eau de Lourdes, une prière personnelle pour la France, et le texte suivant :

 

Jean Marie Vianney, nous sommes venus vous apporter un peu d'eau qui va servir au rite d'aspersion, en souvenir du baptême de la France.

 

Vous humble prêtre et ministre du Christ, par ce signe de croix avec cette eau de Lourdes, nous vous demandons votre participation au symbole que nous, humble peuple de France, voulons manifester.

 

Nous vous demandons également d'intercéder auprès du Père du Fils et du Saint Esprit pour qu'ils agréent ce symbole à sa juste valeur comme un geste de purification offert par la France pour montrer sa foi et y associer tous nos concitoyens, même ceux qui sont d'une autre confession.

 

Que par ce geste, la grâce de Dieu revienne sur notre pays. Amen

 

J’ai donc commencé mon périple, et j’y ai associé mes amis et ma famille. Ce qui est étonnant, c’est que cette année, j’ai eu un nombre incroyables d’événements associés à certains lieux : Ars (ordination d’un neveu) , Paris (signature d’un gros contrat), Reims (salon important), Paray le Monial (mariage), Saint Laurent sur Sèvre (communion d’une filleule).

 

Les dates de ces prières sur les tombes des Saints :

 

23 Janvier 2009  Tombe du Père Marie Antoine.

 

24 Janvier 2009 Pendant la nuit du 23 au 24 Janvier une grosse tempête s’est abattue sur Toulouse. Dans notre jardin, un arbre de 15 m est tombé devant la porte, mais il n’y a eu aucun dégât.Tombe de Sainte germaine de Pibrac

 

31 Janvier 2009, Saint Louis Marie Grignon de Monfort à Saint Laurent sur Sèvre.

 

11 Février 2009, jour de la première apparition de Lourdes. A Saint Pierre de Rome : Tombe de Saint Pie X, Tombe de Sainte Pétronille, patronne de la France, Tombe de Jean Paul II, Tombe de Pie VI, Pape martyrisé à Valence par les révolutionnaires français, Tombe de Saint Pierre.

 

11 Février 2009 entre 11 heures et midi, chapelle du Saint Sacrement à Saint Pierre de Rome, je fais le petit rituel devant le Corps du Christ. Ce geste n’était pas volontaire mais correspondait exactement à l’heure de la première apparition de Marie. Etonnant !

 

7 Avril 2009, mes parents vont voir Sainte Bernadette et font le rituel.

 

12 Avril 2009, jour de Pâques, un couple d’ami auquel j’avais confié de l’eau, fait le rituel à Paray le Monial, devant Sainte Marguerite Maie Allacoque. Cet ami, est le descendant en ligne directe d’un général Vendéen, qui fait partie des martyr de cette guerre.

 

Le 2 Mai 2009, A Reims, rituel sur la tombe de Saint Rémi.

 

Le 29 Juin 2009, jour de la Saint Pierre et Saint Paul, à Ars devant Saint Jean Marie Vianney. Ce même jour mon neveu qui venait d’être ordonné prêtre la veille à Ars, a dit sa première messe dans l’église, à côté du Saint Curé, quelle joie !

 

Mon neveu le 19 juin dernier, fête du Sacré Cœur, avait eu la chance et la joie de tenir la chasuble du Pape pendant toutes les vêpres, où Benoît XVI a rendu hommage aux reliques du curé d’Ars et ouvert l’année consacrée aux prêtres. Mon neveu portait ce jour une dalmatique ornée d’un sacré cœur. Quel signe du curé d’Ars !

 

Il nous reste à faire : Sainte Catherine Labouré, Sainte Thérèse, Marthe Robin, L’archange Saint Michel, Sainte Jeanne D’arc, puis un dernier geste à la vierge Marie à Lourdes et au Sacré Cœur à Paris.

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saintes - dans Notre Dame de Lourdes
commenter cet article
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 15:04

Comment l’eau a été honorée par Benoît XVI et bénie par Jean Paul II :

 

Le 11 Février 2009 à 15 h, célébration avec Benoît XVI de la fête des apparitions de Marie à Lourdes. Je n’ai pas la chance d’avoir une place attribuée, mais par hasard, je me trouve au premier rang juste devant l’autel de Saint Pierre, sur le passage du Pape. La célébration a été magnifique, avec l’Ave Maria de Lourdes aux flambeaux, chanté par les italiens, quelle merveille. A la Sortie, Benoît XVI s’arrête devant moi, et je lui mets l’eau de Lourdes dans les mains. Il est aux anges, un sourire fantastique. Juste derrière moi, il y a 2 petites françaises qui crient : « Benoît XVI la France t’aime ! » La providence a même prévu les Pompom Girls.

 

L’eau de Lourdes a été dans les mains de Benoît XVI le jour de la fête des apparitions.

 

Ce même 11 Février, j’étais allé prier sur la tombe de Jean Paul II. Le surlendemain de mon retour en France, je suis allé à un repas organisé par les groupes de prière toulousains qui prient pour la France. A la suite du récit de mon voyage à Rome, une Dame s’apporche et me dit : «  je vous donne de l’eau du Jourdain que je conserve chez moi. Cette eau a été bénie par Paul VI et Jean Paul II. » Quelques semaines après, j’ai rajouté un peu d’eau du Jourdain à mon eau.

 

Notre eau a été Bénie par Jean Paul II et Paul VI !

 

Cette Dame qui ma proposé l’eau, s’est chargé de restaurer la chapelle des pénitents bleus de Toulouse. C’est dans cette chapelle qui était depuis plusieurs siècles consacrée à Marie absunte (de l’assomption), que Louis XIII a fait le vœux de consacrer la France à Marie. Louis XIII était membre des pénitents bleus de Toulouse.

 

Quel Signe Jean Paul II nous donne, au travers de cette eau du Jourdain, eau du baptême du Christ.

 

Le Geste que nous souhaiterions voir s’accomplir :

 

Cette eau nous la proposerons aux prêtres qui le désireront, et ils rajouteront un peu d’eau de leur village, et feront le même rite d’aspersion qu’a fait le Pape le 14 septembre à Lourdes.

 

Ce symbole rappellera le baptême de la France.

Remerciements :

 

Tout ce périple s’est réalisé non pas par mon action, mais surtout par la prière des groupes qui prient pour la France. Ceci montre que leur prière n’est pas vaine, et que dans l’action, grâce à leur prière, nous sommes soutenus et guidés par une main invisible, la main de l’Esprit Saint.

Ces groupes sont les suivants :

 

Groupe Saint Louis de Toulouse,

Groupe du Père Marie Antoine de Toulouse,

Groupe de Saint Gérôme de Toulouse,

 

Et tous les autres groupes qui prient pour la France.

 

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saintes - dans Notre Dame de Lourdes
commenter cet article
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 15:00

1. L’heure était venue, où l’airain sacré,

de sa voix connue, annonçait l’Ave.

 

2. D’une main discrète, l’ange, la prenant,

conduit Bernadette au bord du torrent.

 

3. Un souffle qui passe avertit l’enfant

qu’une heure de grâce sonne en ce moment.

 

4. Sur Massabielle, son oeil voit soudain

l’éclat qui révèle l’Astre du matin.

 

5. C’est un doux visage, rayonnant d’amour,

qu’entoure un nuage plus beau que le jour.

 

6. Son regard s’inspire d’un reflet divin,

mais un doux sourire dit : « Ne craignez rien. »

 

7. Elle a la parure d’un lys immortel ;

Elle a pour ceinture un ruban du ciel.

 

8. On voit une rose sur ses pieds bénis,

fraîchement éclose dans le Paradis.

 

9. On voit un rosaire glisser dans sa main,

et de la prière tracer le chemin.

le coeur enivré, l’heureuse Voyante

répétait : Ave !

 

11. L’extase s’achève, le monde revient ;

l’enfant se relève disant : « A demain ! »

 

12. Avant chaque aurore, son coeur en éveil

par soupirs implore l’heure du réveil.

 

13. « Mère de la terre, ne défendez pas

d’aller voir la Mère qui paraît là-bas ! »

 

14. « Elle était si belle ! je veux la revoir...

Que désire-t-elle ? Je veux le savoir. »

 

15. Colombe fidèle elle prend l’essor,

vole à tire d’aile au nouveau Thabor.

 

16. « Ô Dame chérie, que demandez-vous ?

Parlez, je vous prie, et dites-le nous ! »

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saintes - dans Notre Dame de Lourdes
commenter cet article
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 23:11

 

        Soyez bénie, Vierge très pure, qui avez daigné apparaître jusqu’à dix-huit fois, toute resplendissante de lumière, de douceur, de beauté, dans le grotte de Lourdes, et dire à l’humble et naïve enfant qui vous complait dans l’extase : « je suis l’Immaculée Conception» ».

 

        Soyez bénie des faveurs extraordinaires que vous ne cessez de répandre en ce lieu

 

        Par votre cœur de Mère, ô Marie, et par la gloire que vous a rendue la sainte Eglise, nous vous conjurons de réaliser les espérances de paix qu’à fait naître la proclamation du dogme de votre Immaculée Conception.

 

Ainsi soit-il.

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saintes - dans Notre Dame de Lourdes
commenter cet article
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 23:09

 

Marie, tu t’es montrée à Bernadette dans le creux du rocher.

Dans le froid et l’ombre de l’hiver,

Tu apportais la chaleur d’une présence,

La lumière et la beauté.

 

Dans le creux de nos vies souvent obscures,

au creux du monde où le Mal est puissant,

apporte l’espérance,

redonne la confiance !

 

Toi qui es l’Immaculée Conception,

viens en aide aux pécheurs que nous sommes.

Donne-nous l’humilité de la conversion,

le courage de la pénitence.

Apprends-nous à prier pour tous les hommes.

 

Guide-nous vers les sources de la vraie vie.

Fais de nous des pèlerins en marche au sein de ton Eglise.

Aiguise en nous la faim de l’eucharistie,

le pain de la route, le pain de vie.

 

En toi, Marie, l’Esprit Saint accomplit des merveilles :

par sa puissance, il t’a placée auprès du Père,

dans la gloire de ton Fils, à jamais vivant.

Regarde avec tendresse

les misères de nos corps et de nos coeurs.

Brille pour tous, comme une douce lumière,

au passage de la mort.

 

Avec Bernadette, nous te prions, Marie,

dans la simplicité des enfants.

Fais-nous entrer, comme elle, dans l’esprit des Béatitudes.

Alors, nous pourrons, dès ici-bas,

commencer à connaître la joie du Royaume

et chanter, avec toi :

Magnificat !

 

Gloire à toi, Vierge Marie,

heureuse servante du Seigneur,

Mère de Dieu,

demeure de l’Esprit Saint !

 

Amen !

 

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saintes - dans Notre Dame de Lourdes
commenter cet article
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 23:05

CITE DU VATICAN, 5 DEC 2007 (VIS). Benoît XVI accorde l’indulgence plénière pour l’année jubilaire marquant le 150 anniversaire des apparitions de Lourdes. Le décret publié ce jour est signé du Cardinal James Francis Stafford, Grand Pénitencier, et de Mgr.Gianfranco Girotti, OFM.Conv., Régent de la Pénitencerie apostolique.

 

La commémoration de la révélation que la Sainte Vierge fit à Bernadette Soubirous qu’elle était l’Immaculée Conception et de sa volonté de voir bâti un sanctuaire au lieudit Massabielle, permet d’évoquer les innombrables prodiges dus à la bonté de Dieu au bénéfice de la vie des âmes et de la santé des corps. "En vénérant la Vierge Marie là où elle posa les pieds, les fidèles s’alimentent aux sacrements, s’engagent à conduire une vie chrétienne plus fidèle, perçoivent mieux le sens de l’Église... L’enchaînement dans le temps d’évènements merveilleux permet de percevoir la double action de Marie et de l’Église". C’est en 1854 que fut proclamé le dogme de l’Immaculée Conception de Marie et en 1858 qu’elle manifesta sa douceur maternelle à Bernadette, à laquelle elle se présenta par la formule dogmatique même: "Je suis l’Immaculée Conception".

 

Afin que ce jubilé porte des fruits de sainteté abondants, Benoît XVI a décidé d’accorder l’indulgence plénière aux fidèles aux conditions habituelles de la repentance, de la confession, de la communion et de la prière aux intentions du Pape. En voici les modalités:

 

A - A partir du 8 décembre 2007 et jusqu’au 8 décembre 2008 compris, visite spirituelle selon un ordre préférentiel: 1) fonts paroissiaux de Lourdes où Bernadette fut baptisée, 2) maison Soubirous dit le Cachot, 3) la grotte de Massabielle, 4) la chapelle de l’hospice où elle fit sa première communion. A chaque fois un moment de recueillement et de méditation conclu par le Pater, la Profession de foi, l’Ave Maria ou une autre prière mariale.

 

B - A partir du 2 février 2008 et jusqu’au 11 février suivant, fête liturgique de Notre-Dame de Lourdes et 150 anniversaire de l’apparition, visite spirituelle de toute église, chapelle ou oratoire consacré à l’Immaculée : exercice de dévotion mariale devant son image ou recueillement et médiation aux mêmes conditions que A.

 

En cas de maladie ou d’empêchement légitime de quitter sa résidence, le fidèle pourrait obtenir l’indulgence plénière sur place après un acte de contrition et un engagement à accomplir dès que possible les conditions habituelles entre le 2 et le 11 février: visite spirituelle des lieux indiqués, récitation des prières et offrande de leurs souffrances à Dieu par l’intercession de Marie.  

« Je ne sais comment il peut se faire qu’une dévotion si petite en apparence soit la marque infaillible du Salut éternel. » Saint Grignion de Montfort.

Récitons le Rosaire à l’église ou en famille

De toutes les manières de réciter le saint Rosaire, la plus glorieuse à Dieu, la plus salutaire à l’âme et la plus terrible au diable, c’est de le psalmodier ou de le réciter publiquement en deux chœurs. Dieu aime les assemblées. Tous les anges et les Bienheureux assemblés dans le Ciel y chantent incessamment ses louanges. Les justes assemblés en plusieurs communautés sur la terre y prient en commun jour et nuit. Notre-Seigneur a expressément conseillé cette pratique à ses apôtres et à ses disciples, et leur a promis que toutes les fois qu’ils seraient au moins assemblés deux ou trois en son nom, il se trouverait au milieu de ceux qui sont assemblés pour prier en son nom et réciter la même prière. Quel bonheur d’avoir Jésus-Christ en sa compagnie !

Pour Le posséder il ne faut que s’assembler pour dire le chapelet. C’est la raison pourquoi les premiers chrétiens s’assemblaient si souvent pour prier ensemble, malgré les persécutions des empereurs, qui leur défendaient les assemblées. Ils aimaient mieux s’exposer à la mort que de manquer à s’assembler pour avoir la compagnie de Jésus-Christ. Cette manière de prier est plus salutaire à l’âme :

1° parce que l’esprit est ordinairement plus attentif dans une prière publique que dans une prière particulière; 2° quand on prie en commun, les prières de chaque particulier deviennent communes à toute l’assemblée et ne font toutes ensemble qu’une même prière, en sorte que, si quelque particulier ne prie pas si bien, un autre dans l’assemblée qui prie mieux supplée à son défaut; le fort supporte le faible, le fervent embrase le tiède, le riche enrichit le pauvre, le mauvais passe parmi les bons. Comment vendre une mesure d’ivraie ? Il ne faut, pour cet effet, que la mêler avec quatre ou cinq boisseaux de bon blé et le tout est vendu.3° Une personne qui récite son chapelet toute seule n’a que le mérite d’un chapelet; mais, si elle le dit avec trente personnes, elle a le mérite de trente chapelets. Ce sont les lois de la prière publique. Quel gain ! Quel avantage. !4° C’est que cette prière publique est plus puissante, pour apaiser la colère de Dieu et attirer sa miséricorde, que la prière particulière, et l’Église, conduite par le Saint-Esprit, s’en est servie dans tous les temps de calamités et de misères publiques. Le pape Grégoire XIII déclare, par sa bulle, qu’il faut pieusement croire que les prières publiques et processions des confrères du saint Rosaire avaient beaucoup contribué à obtenir de Dieu la grande victoire que les chrétiens gagnèrent au golfe de Lépante sur l’armée navale des Turcs, le 1er dimanche d’octobre, an 1571 (1). Enfin le Rosaire récité en commun est bien plus terrible au démon, puisqu’on fait, par ce moyen, un corps d’armée pour l’attaquer. Il triomphe quelquefois fort facilement de la prière d’un particulier, mais, si elle est unie à celle des autres, il n’en peut venir à bout que difficilement. Il est aisé de rompre une houssine toute seule; mais si vous l’unissez à plusieurs autres et en faites un faisceau, on ne peut plus la rompre. Vis unita fit fortior. Les soldats s’assemblent en corps d’armée pour battre leurs ennemis; les méchants s’assemblent souvent pour faire leurs débauches et leurs danses; les démons même s’assemblent pour nous perdre; pourquoi donc les chrétiens ne s’assembleraient-ils pas pour avoir la compagnie de Jésus-Christ, pour apaiser la colère de Dieu, pour attirer sa grâce et sa miséricorde, et pour vaincre et terrasser plus puissamment les démons ? Bx Grignion de Montfort (Le secret admirable du T. S. Rosaire

« La prière est la Toute-Puissance de Dieu livrée entre les mains des hommes. » - Saint Thomas

« Une âme qui prie est déjà sauvée, affirmait Sainte Thérèse d’Avila, et elle aurait voulu se tenir sur une haute montagne pour crier à tous : Priez, priez, priez ! »

« Celui qui prie se sauve certainement, celui qui ne prie pas se damne certainement » St Alphonse

 

Priez, priez et ne vous lassez jamais de prier, car, si vous priez votre salut est assuré; mais, si vous cessez de prier, votre perte est certaine. » 

 

 Saint Alphonse de Liguori

«DIEU gouverne le monde, mais la prière gouverne DIEU» Saint Jean Chrysostome.

«Toute grâce arrive de DIEU au Christ, du Christ à la Vierge et de la Vierge à nous. » Saint Bernardin de Sienne.

« DIEU a choisi Marie comme mère de son Fils afin qu’Elle puisse tout obtenir, et comme Mère des hommes afin qu’Elle puisse tout accorder. » Bossuet.

« Le Rosaire est le moyen le plus merveilleux pour détruire le péché et recouvrer la grâce. » - Grégoire XIV.

« Le Rosaire est la prière la plus divine après le Saint Sacrifice de la messe. » - Saint Charles Borromée.

« Je vous assure qu’il est très dangereux, pour ne pas dire pernicieux, de quitter de son propre mouvement la récitation du chapelet ou du Rosaire sous prétexte d’une plus parfaite union à Dieu. Croyez-moi : voulez-vous arriver à un haut degré d’oraison sans pourtant l’affecter et sans tomber dans les illusions du démon si ordinaires aux personnes d’oraison, dites tous les jours, si vous pouvez, votre Rosaire entier ou du moins le chapelet.

Y êtes-vous déjà arrivé par la grâce de Dieu, si vous voulez vous y conserver et y croître dans l’humilité, conservez la pratique du Saint Rosaire, car jamais une âme qui dit son Rosaire tous les jours ne sera formellement hérétique ni trompée par le démon; c’est une proposition que je signerai de mon sang. »  - Saint Louis Marie Grignion de Montfort.

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saintes - dans Notre Dame de Lourdes
commenter cet article
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 23:02

Notre Dame de LOURDES

A la grotte de Massabielle en 1858, la Vierge Marie est apparue à Bernadette Soubirous. Depuis ce jour, des millions d’hommes et de femmes viennent en pèlerinage à Lourdes. Alors que le 8 décembre 1854, le pape Pie IX définit le dogme de l’Immaculée Conception, la Vierge Marie, quatre ans plus tard, apparaît sous ce vocable, quand Elle annonce en patois à Ste Bernadette: "Que soy era Immaculata Councepciou" ("Je suis l’Immaculée Conception")

L’appel de la Vierge Marie : Priez pour les pécheurs! Pénitence, pénitence, pénitence!  Ce même mot, répété 3 fois, a été proféré également par l’Ange en 1917 dans la révélation de la troisième partie du secret de Fatima.

Allez dire aux prêtres que l’on vienne ici en procession... 

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saintes - dans Notre Dame de Lourdes
commenter cet article

Recherche