Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 15:49

 

Pourquoi à Sainte Anne d'Auray ? En partie, sans doute, parce qu'ici les légitimistes sont encore nombreux. Mais il faut en rechercher les raisons profondes ailleurs, dans la longue tradition qui a lié la famille royale au sanctuaire de Sainte Anne. En 1628, la reine, Anne d'Autriche, demande de faire à Sainte Anne d'Auray des prières publiques et quotidiennes pour obtenir un héritier. Après la naissance de son fils, en 1639, Louis XIII accorde au pèlerinage une relique de Sainte Anne. Dès lors, ce fut une tradition dans la Maison de France de recommander à Sainte Anne la naissance des princes. En 1644, Henriette de France, reine d'Angleterre vient dans ce village breton dont la renommée s'étend désormais à toute la chrétienté. Elle peut s'entretenir avec le voyant, Yves Nicolazic. Les visites et les interventions de membres de la famille royale vont jalonner l'histoire du sanctuaire. Louis XIV, la Grande Dauphine, le duc d'Angoulême, la duchesse d'Angoulême, la duchesse de Berry, etc., témoignent de cette fidélité.

En 1795, alors que les révolutionnaires occupent encore le pays, des rassemblements ont lieu à quelques kilomètres de Sainte-Anne, au Champ des Martyrs, là où Hoche a fusillé quelque cinq cents des prisonniers à qui, pour hâter la reddition de Quiberon, il avait promis la vie sauve.

Le respect dû aux morts et la fidélité à la cause défendue par les combattants de la liberté ne craignent pas les menaces des sans-Dieu.

En 1815, avec le retour des Bourbons, les rassemblements se font autant à Sainte Anne qu'au Champ des Martyrs.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saintes - dans Sainte Anne
commenter cet article

commentaires

Recherche