Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2011 6 24 /09 /septembre /2011 12:15


 

            Fille de Berthaire, roi de Thuringe, Radegonde est née à Erfurt au milieu du VI ème siècle. Son oncle, Hermenfroy assassine son père, mais se fait battre par Clotaire 1er, roi de Soissons.

            Celui-ci emmène comme otage la jeune Radegonde alors âgée de dix ans, ainsi que son frère. Clotaire fait instruire et baptiser la jeune fille et, ayant perdu sa femme Ingonde, il prend Radegonde pour seconde femme et la comble de bienfaits.

            Elle utilise les libéralités dont la fait bénéficier son mari pour secourir les pauvres et, reine malgré elle, mène une vie de pénitence, d’oraison et d’austérité.

En 555, Clotaire ayant fait assassiner son propre frère qui était son fidèle soutien, Radegonde lui demande la permission de quitter la cour. Les deux époux se séparent alors d’un commun accord et Radegonde, consacrée diaconesse par saint Médard, évêque de Soissons, se retire à Saix, aux confins de la Touraine et du Poitou, dans une villa que lui offre Clotaire.

            Avant de mourir, Clotaire lui construit en 561 un monastère à Poitiers où affluent bientôt de nombreuses religieuses. En 569, lorsque l’empereur de Constantinople lui fait don d’un fragment conséquent de la Croix du Christ, le monastère prend le nom de Sainte-Croix. Pour accueillir la précieuse relique, saint Venance Fortunat, évêque de Poitiers compose son célèbre « Vexilla Regis », recueil d’hymnes en l’honneur de la sainte Croix.

            Radegonde vit à l’abbaye de Sainte-Croix en compagnie de quelque deux cents religieuses issues de la noblesse franque jusqu’à sa mort. Renonçant à exercer elle-même la charge d’abbesse, elle confie cette mission à sa meilleure amie, Agnès, et se contente d’accomplir les plus humbles tâches.

            Sa sainteté, son intelligence, son charme et sa sagesse conduisent les princes francs à la prendre à plusieurs reprises comme arbitre dans leurs querelles. Elle meurt le 13 août 587 et elle est ensevelie dans l’église qu’elle avait commencée de faire construire sous le vocable de Sainte-Marie-hors-les-Murs et qui porte aujourd’hui son nom. Ses funérailles sont présidées par saint Grégoire de Tours accompagné de saint Venance Fortunat.

Le livre des Bannières Tome I p. 188 Association pour le XV ème centenaire de la France

 

Sainte Radegonde, reine des Francs puis moniale à Poitiers, ville dont elle est patronne (520-587)

 

            La reine fonda à Poitiers un monastère consacré à la Vierge, mais il se nomma Sainte-Croix après la réception d’une relique de la Vraie Croix. C’est en l’honneur de l’arrivée à Poitiers de cette insigne relique, envoyée de Byzance par l’empereur Justin II, que le futur évêque de Poitiers et l’ami de sainte Radegonde, saint Venance Fortunat, composa le Vexilla Regis prodeunt et le Pange lingua gloriosi (569). Léon XIII a fait couronner sainte Radegonde « mère de la patrie française » (14 août 1887).

 

Petit historique de la dévotion à sainte Radegonde

 

O R I G I N E : Radegonde, princesse de Thuringe, fut donnée en mariage à Clotaire, roi des Francs. Elle décida de se consacrer à Dieu et quitta la Cour. Vers 557, elle établit un monastère à Poitiers. Elle obtint de l'empereur byzantin Justin une relique de la Croix.

A sa mort, en 587, sainte Radegonde fut inhumée en l'église Sainte-Marie, proche du monastère, qui prit dès lors son nom. Spontanément des pèlerins vinrent prier la sainte sur son tombeau.

Depuis cette date jusqu'à l'époque contemporaine, des récits rapportent des cas de guérison et autres miracles obtenus par l'intercession de sainte Radegonde. Par ailleurs, la communauté des moniales, toujours vivante depuis le sixième siècle, est aujourd'hui installée à 86280 St-Benoît (Abbaye Ste-Croix) et conserve précieusement cette relique.

 

L E S   F E T E S : La renommée de sainte Radegonde dépassa le cadre régional. Les pèlerins étaient aussi bien le peuple de la ville et des campagnes que les corporations, les universitaires ou même la famile royale.

Au Moyen-Age, sainte Radegonde était notamment honorée le 28 février (fête des avoines), le 3 août (fête de l'apparition du Christ à sainte Radegonde), le 13 août (mort de sainte Radegonde), le 25 octobre (entrée de sainte Radegonde à Poitiers et dédicace de l'église), le 19 novembre (réception de la relique de la Croix).

   Au XVe siècle, deux processions en l'honneur de sainte Radegonde étaient particulièrement solennelles.

* Celle du 13 août, à la demande du roi Charles VII, commémorait la délivrance du pays. En effet, le 12 août 1450, veille de la Ste-Radegonde, la ville de Cherbourg, dernière place aux mains des Anglais en Normandie, avait été reprise.

* Le lundi de Pentecôte rappelait le miracle des clefs : après une procession autour de la ville, on plaçait les statues de sainte Radegonde et de saint Hilaire de part et d'autre de celle de la Vierge Marie, à la porte gothique dite de Sainte-Radegonde.

 Au XVIIe siècle, la dévotion fut particulièrement importante. Les processions et les messes en son honneur étaient nombreuses. Traditionnellement, la statue était portée en procession le cinquième dimanche du mois de mars.

 Au XIXe siècle, le pèlerinage de sainte Radegonde connut une nouvelle vitalité. Associé à celui de Lourdes, grâce au chemin de fer, il permit à des pèlerins de toute la France, mais aussi d'Allemagne ou de Belgique, de venir prier au tombeau de sainte Radegonde pour lui demander des guérisons. Les maisons étaient pavoisées, les rues illuminées et fleuries. Les ex-voto placés dans l'église témoignent de cette fidélité au culte de sainte Radegonde.

 

A U J O U R D ' H U I : Sainte Radegonde est toujours vénérée à Poitiers. De nombreux pèlerins viennent toute l'année, à titre individuel ou en groupes. La fête d'août accueille beaucoup de pèlerins de passage, celle de février a un caractère plus paroissial.

Le pèlerinage du 28 mars 2004 s'enracine donc dans une tradition. Ce jour-là, les paroissiens et tous ceux qui prient sainte Radegonde vont se rendre de son tombeau au monastère Sainte-Croix porter aux moniales les intentions déposées par les pèlerins. En marche vers Pâques, sortant de leur église et se dirigeant vers la Croix, ils veulent témoigner de leur foi et de leur espérance : le Christ est mort et ressuscité pour sauver tous les hommes.

 

Intention de prière à sainte Radegonde

« Sainte Radegonde, vous qui sut si bien trouver les mots qui apaisent les querelles entre les « puissants » et les nations de votre époque, implorer l’Esprit Saint pour ceux qui nous gouvernent aujourd’hui »

 

Invocation : Il est efficient, quand on sollicite l’intercession de Sainte Radegonde contre les ulcères, pour être délivré de la gale et d’une autre maladie de la peau, d’allumer un cierge en son honneur dans une église à Poitiers ou de Tours.

            Pour faire mourir les mouches, on adresse des prières à Ste Radegonde.

 

Vœu de Consécration de la France à la Vierge Marie par le Roi Louis XIII

 

A mon tour, je (...) prie la Mère de Dieu de protéger toujours la France au milieu de tant de périls, menacée qu'elle est de perdre son identité et son être même dans les années à venir. (...) C'est avec confiance que je me tourne vers les Français fidèles afin qu'ils s'unissent à moi dans une fervente prière à Dieu, à la Vierge Marie, à saint Michel, à sainte Jeanne d'Arc, à sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, à saint Louis et à tous les saints des trois dynasties royales pour qu'ils protègent "le Saint Royaume". 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saintes - dans Sainte Radegonde
commenter cet article

commentaires

Recherche