Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 22:55

 

        O Marie, Vierge immaculée, qui, de votre grotte des miracles, ne cessez de venir en aide aux victimes du péché et de la souffrance, voyez aujourd’hui à vos pieds, d’humbles pèlerins d’Italie, membres d’une grande famille de l’industrie mécanique, qui implorent de vous cette paix que la fortune, le profit, le succès promettent et ne donnent pas.

 

        Les forces du mal, vous le savez, conspirent à notre perte, en disputant aux esprits de vérité, aux cœurs la vertu ; et notre vie a soif de ces biens ; sans eux, il n’y a que tourment et trouble intime, illusions faciles et espérances irréalisables.

 

        Sauvez, ô Marie, nos âmes de l’oppression d’un travail qui les assujettit à la matière ; sauvez-les du matérialisme du siècle, de l’orgueil de la pensée, de toute cupidité malsaine ; et que notre fatigue quotidienne soit une école de sacrifice et de dévouement au bien, un exercice de généreux amour pour la famille, la société et dieu.

 

        Bénis par vous, Vierge immaculée, nous consacrons à notre foi qui s’éclaire aujourd’hui à vos pieds d’une nouvelle lumière, le travail qui nous rend frères, les renoncements qui l’ennoblissent, les charges qui en sont la gloire.

 

        En vous offrant à vous, ô Mère, qui faites des prodiges de votre grotte un admirable instrument d’apostolat, nous voulons nous aussi être des apôtres par la parole et par l’exemple, afin de pouvoir partager avec tous nos compagnons de travail les joies dont la grâce a le secret, pour que dans le chantier de la fatigue commune règnent la foi, la piété, l’union des cœurs dans la parfaite fraternité des fils de Dieu.

 

        Par cette union fraternelle des âmes, qu’il nous soit donné de rendre devant le monde un bon témoignage de notre foi en Lui et en son Eglise ; et dans cette foi, confirmée par la sainteté de la vie, qu’il soit accordé à tous ceux qui aujourd’hui vous implorent comme notre espérance et notre salut, de jouir après le bon combat d’ici-bas de la félicité éternelle.

 

Ainsi soit-il.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saintes - dans Notre Dame de Lourdes
commenter cet article

commentaires

Recherche