Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 21:30

Quelle différence y a t-il entre ce que vous vivez avec les âmes des défunts et les pratiques de spiritisme ?

On ne doit pas appeler les âmes, moi je ne cherche pas leur venue. Dans le spiritisme on les provoque, on les appelle. Cette différence est très claire et nous devons la considérer avec beaucoup de sérieux. Si les gens ne devaient croire qu'une seule chose de ce que je dis, j'aimerais que ce soit celle-ci : ceux qui font du spiritisme pensent qu'ils font appel aux âmes des défunts. En réalité, s'il y a une réaction à leur appel, c'est toujours Satan et ses anges qui répondent. Ceux qui pratiquent le spiritisme font là quelque chose de très dangereux (devins-sorciers...) aussi bien pour eux-mêmes que pour les gens qui s'adressent à eux pour un conseil. Ils sont dans le mensonge jusqu'au cou. Il est formellement interdit d'appeler les morts (voir Dt 18, 9-15). Pour ma part, je ne les ai jamais appelés, je ne les appelle pas et je ne les appellerais jamais.

Dieu seul permet ce qui arrive. Bien sûr, Satan peut imiter tout ce qui vient de Dieu, et il le fait. Il peut imiter la voix des défunts, il peut imiter leur apparence. Mais quelque soit cette manifestation,  ça vient du Malin. N'oubliez pas que Satan peut même guérir, mais ces guérissons ne durent pas.

Avez-vous déjà été personnellement trompée par de fausses apparitions ? Par exemple, le diable qui se déguise en âme du Purgatoire pour vous parler ?

Oui, une fois une âme est venue me voir et m'a dit : "N'accepte pas l'âme qui va venir après moi car elle va te demander trop de souffrances, tu ne pourras pas faire ce qu'elle te demandera".J'étais troublée car je me souvenais de ce que m'avait dit mon curé : que je devais accepter chaque âme avec générosité. J'étais donc vraiment éprouvée dans l'obéissance. Je me suis dit s'il ne s'agissait pas du démon plutôt que d'une âme :"Si tu es le démon, va t-en".A ce moment-là, il a poussé un cri et il est parti. De toute évidence, l'âmequi est venue après lui était une âme qui avait vraiment besoin d'aide.

Quand le diable apparaît, l’eau bénite le fait-elle toujours partir ?

Oui.

Maintenant vous êtes très connue, surtout en Allemagne et dans l'Europe. Au début, vous étiez cachée. Comment du jour au lendemain les gens ont-ils reconnu que votre expérience surnaturelle était authentique ?

Lorsque les âmes m'ont demandé de prévenir leur famille pour rendre un bien mal acquis. Les gens ont alors vu que ce que je disais était vrai. À plusieurs reprises des âmes sont venues me trouver pour me dire"Va chez ma famille dans tel village",et dis à mon père, à mon fils, à mon frère, de rendre telle propriété, telle somme d'argent que, dans tel lieu, je me suis procuré de telle façon. Je serai délivré du Purgatoire quand ce bien mal acquis aura été restitué".Alors elle rapportait toute les précisions concernant ce lieu, cet objet, ce vêtement ; et les personnes étaient bouleversées de voir qu'elle connaissait tous ces détails, parce que souvent, même les familles ne savaient pas que ce bien avait été mal acquis. Dès lors, Maria commença à être très connue.

Y a t-il une reconnaissance de l'Eglise devant ce charisme particulier que vous pratiquez envers les âmes du Purgatoire et envers ceux qui sont touchés par votre apostolat ?

Mon évêque m'a dit que tant qu'il n'y a pas de faute théologique, je dois continuer. Il est d 'accord. Le curé de ma paroisse, qui est mon guide spirituel, confirme aussi ces choses. Vous avez tellement fait pour les âmes du Purgatoire que sûrement, lorsque vous mourrez à votre tour, des milliers d'âmes vous feront une escorte jusqu'au Ciel ! Vous n'aurez pas à passer par le Purgatoire, j'imagine ! Je ne crois pas que j'irai au Ciel sans Purgatoire parce que j'ai eu plus de lumière, plus de connaissance que d'autres ; mes fautes sont donc plus graves. Mais j'espère quand même que les âmes m'aideront à monter au Ciel !

Êtes-vous contente d'avoir ce charisme ou cela est-il pesant pour vous, toutes ces demandes continuelles de la part des âmes ?

Je ne me plains pas de la difficulté, car je sais que je peux les aider beaucoup ! Aider beaucoup d'âmes, cela, je suis heureuse de le faire.

Merci beaucoup pour ce très beau témoignage que vous nous avez donné. Pourriez-vous nous raconter en deux mots votre vie ?

Je voulais rentrer au couvent déjà toute petite, mais maman me disait : attends d'avoir 20 ans. Je ne voulais pas me marier. Maman me parlait beaucoup des âmes du Purgatoire et déjà à l'école ces âmes m'ont beaucoup aidée. Je me disais donc que je devais tout faire pour elles. Après l'école, je pensais aller au couvent. Je suis rentrée chez les soeurs du Coeur de Jésus, mais elles m'ont dit que ma santé était trop faible pour rester chez elles. En effet, étant enfant j'avais eu une pneumonie et une pleurésie. Ma supérieure a confirmé ma vocation religieuse mais elle m'a conseillé de rentrer dans un ordre plus facile et d'attendre quelques années. Moi je voulaisun ordre cloîtré et tout de suite. Après deux nouveaux essais, la conclusion était la même : ma santé était trop faible. Alors je me suis dit qu'entrer au couvent n'était pas la volonté du Seigneur sur moi. J'ai beaucoup souffert moralement, me disant que le Seigneur ne me montrait pas ce qu'il voulait de moi, jusqu'au jour ou il m'a confié cette tâche pour les âmes du Purgatoire, à l'age de 25 ans. Il m'a donc fait attendre 8 ans.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saintes - dans Notre Dame de Montligeon
commenter cet article

commentaires

Recherche