Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 21:27

Pourquoi trois heures de souffrance sur terre pour vingt ans de souffrance au Purgatoire ? Qu'est-ce que vos souffrances avaient de plus ?

MARIA SIMMA -

Les souffrances sur la terre n'ont pas la même valeur : Quand on souffre sur la terre on peut grandir  dans l'amour ; on peut gagner des mérites, ce qui n'est pas le cas dans les souffrances du Purgatoire car celles-ci servent seulement à nous purifier du péché. Sur la terre on a toutes les grâces, on a la liberté de choisir. Cela peut donner un sens extraordinaire à nos souffrances. Ces souffrances offertes et accueillies avec patience et humilité, comme les plus petits sacrifices que nous pouvons faire, peuvent avoir une puissances inouïe pour aider les âmes. La meilleure chose à faire est d'unir nos souffrances à celle de Jésus en les déposant dans les mains de Marie, car c'est elle qui saura le mieux les utiliser, puisque souvent, nous-même ne connaissons pas les besoins urgents qui sont autour de nous. Tout cela, Marie nous le rendra à l'heure de la mort et ces souffrances offertes seront nos trésors les plus précieux dans l'autre monde.

Mais souvent, l'apparition de la souffrance dans nos vies nous révolte, nous avons du mal à l'accepter et à bien la vivre. Comment vivre la souffrance pour qu'elle puisse porter du fruit ?

Les souffrances sont la preuve la plus grande de l'amour de Dieu. Si on les offre bien, elles peuvent gagner beaucoup d'âmes.

Comment faire pour accueillir la souffrance comme un cadeau, et non pas comme une punition comme on le fait trop souvent ?

Il faut tout donner à la Sainte Vierge, car c'est elle qui sait le mieux qui a besoin de telle ou telle offrande de souffrances pour être sauvé.

Village sauvé d'une avalanche par l'offrande des souffrances d'une femme âgée.

A propos de la souffrance, voici un témoignage étonnant. Cela se passait en 1954. Une série d'avalanches très meurtrières avaient déferlé sur un village voisin de celui de Maria. On avait su plus tard que d'autres avalanches avaient déferlé et avaient été arrêtées de manière tout à fait miraculeuse en amont du village, de sorte qu'il n'y avait eu aucun dégat. Dans ce village une femme était morte, elle avait été malade pendant trente ans, et, mal soignée, elle avait souffert énormément. Elle avait offert toutes ses souffrances et les avait supportées avec patience pour le bien de sa commune. Les âmes ont appris à Maria que c'était grace à l'offrande de cette femme que le village avait été préservé des avalanches. Si elle avait été en bonne santé, elle n'aurait pas pu sauver son le village. Par la souffrance supportée avec patience, on sauve plus d'âmes que par la prière.

Mais la prière aide à supporter les souffrances ! Ne regardons pas toujours la souffrance comme une punition. Elle peut-être acceptée comme expiation, non seulement pour nous-même, mais avant tout pour d'autres. Le Christ était l'innocence même et c'est lui qui a souffert le plus pour l'expiation de nos péchés.

Seulement au Ciel saurons-nous tout ce que nous aurons obtenu par la souffrance supportée avec patience, en union avec les souffrances du Christ.

Maria, y a t'il de la révolte de la part des âmes du Purgatoire devant leurs souffrances ?

Non, elles veulent se purifier. Elles comprennent que cela est nécessaire.

Un autre moyen très efficace, c'est le chemin de croix, car en contemplant les souffrances du Seigneur, nous commençons petit à petit à haïr le péchés et à désirer le salut de tous les hommes. Cette inclinaison du coeur apporte un grand soulagement aux âmes du Purgatoire et suscite le repentir de nos péchés.

Un autre moyen très recommandé pour les âmes du Purgatoire est le CHAPELET, et même le rosaire. Par le chapelet, de nombreuses âmes sont chaque année délivrées du Purgatoire et c'est la Mère de Dieu elle-même qui vient au Purgatoire pour y délivrer les âmes.

Ces âmes du Purgatoire appellent d'ailleurs la Vierge Marie la "Mère de Miséricorde".

Maria : Les âmes me disent que les INDULGENCES ont une valeur inestimable pour leur délivrance. Pour nous, ce serait vraiment une cruauté que de ne pas mettre à profit ces trésors que l'Eglise nous propose pour soulager des âmes. Les oraisons de Sainte Brigitte sont également très recommandées pour les âmes du Purgatoire.

Témoignage d'Herman Cohen, artiste juif converti au catholicisme , qui a beaucoup vénéré l'Eucharistie.

Cela se passait en 1864. Il avait quitté le monde, était rentré dans un ordre religieux très austère et adorait très fréquemment le Saint Sacrement pour lequel il avait une grande vénération. Pendant ses adorations, il suppliait le Seigneur de convertir sa mère qu'il aimait beaucoup. Mais sa mère mourut sans s'être convertie. Herman en devint fou de douleur. Il se prosterna devant le Saint Sacrement et, donnant libre cours à ses plaintes, pria ainsi : "Seigneur, je vous dois tout, il est vrai, mais que vous ai-je refusé ? Ma jeunesse, mes espérances dans le monde, le bien-être, les joies de la famille, un repos peut-être légitime ? J'ai tout sacrifié dès que vous m'avez appelé. Mon sang ? je l'eusse donné de même ; et vous Seigneur, vous l'Eternelle bonté qui m'avez promis de rendre au centuple, vous m'avez refusé l'âme de ma mère... Mon Dieu, je succombe à ce martyr, le murmure va s'exhaler de mes lèvres". Les sanglots étouffaient ce pauvre coeur.

Tout à coup, une voix mystérieuse frappe son oreille et dit :" Homme de peu de foi, ta mère est sauvée, sache que la prière a tout pouvoir auprès de moi. J'ai recueilli toutes les prières que tu m'as adressées pour ta mère et ma providence lui en a tenu compte à son heure dernière. Au moment ou elle expirait, je me suis présenté à elle, elle m'a vu et s'est écriée : "Mon Seigneur et mon Dieu !" Relève donc ton courage, ta mère a évité la damnation et tes supplications ferventes délivreront bientôt son âme de la prison du Purgatoire". On sait que le père Herman Cohen, très peu de temps après, apprit par une seconde apparition que sa mère montait au Ciel.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saintes - dans Notre Dame de Montligeon
commenter cet article

commentaires

Recherche