Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 21:25

 Les âmes du Purgatoire

 

MARIA SIMMA, Gross Valsertal, A-6731 Sonntag, Autriche. QUI EST MARIA SIMMA ?

Maria Simma est une mystique autrichienne. Par un don particulier de Dieu, déjà vu dans l'histoire de l'Eglise, elle reçoit depuis 50 ans la visite d'âmes du purgatoire. Que lui disent ces âmes ? Elles donnent des avertissements, demandent des prières, et parlent de leurs indicibles souffrances au purgatoire, vécues en même temps que le bonheur très profond de faire volonté de Dieu et la paisible certitude de se savoir sauvées.

Elles révèlent aux vivants l'immense pouvoir qu'ils ont de soulager les souffrances des défunts et de recevoir, en échange, de nombreux secours et bienfaits,en cette vie et en l'autre.

Maria Simma est née en 1915 et vit seule dans sa petite maison de Sonntag, un très beau village dans la montagne du Vorarlberg en Autriche. Elle est une simple paysanne qui depuis son enfance, prie beaucoup pour les âmes du Purgatoire.

A l'age de 25 ans elle a été favorisée du charisme d'être visitée par les âmes du Purgatoire. C'est une catholique fervente, d'une grande humilité et d'une grande simplicité. Elle est très encouragée dans sa tâche par le curé de sa paroisse et aussi par son évêque.

Maria Simma vit très pauvrement. Dans la petite pièce où elle reçoit, c'est à peine si l'on a la place de tourner autour des sièges sur lesquels nous sommes assis.

Son charisme extraordinaire plonge ses racines dans l'histoire de l'Eglise. En effet, nombreux sont les saints canonisés ou non , qui ont exercé ce charisme, notamment: sainte Gertrude, sainte Catherine de Gênes, Marie-Anne de Jésus, sainte Marguerite-Marie Alacoque [de Paray-le-Monial] qui a eu la vision du Sacré-Coeur, le saint Curé d'Ars, saint Jean Bosco, sainte Faustine [apôtre de la Miséricorde Divine]

 

Le Purgatoire, qu'est-ce exactement ?

Le Purgatoire, c'est un retard imposé à cause de notre impureté, un retard avant l'étreinte de Dieu, une brûlure par le feu et une brûle d'amour qui font terriblement souffrir, une nostalgie qui nous lave de ce qui est encore impur en nous. Le Purgatoire est aussi un lieu de désir, du désir fou de Dieu, de ce Dieu que l'on pressent, mais auquel on n'est pas encore uni.

Les âmes du Purgatoire parlent souvent à Maria Simma du grand désir qu'elles ont de Dieu, et combien ce désir leur est profondément douloureux : il s'agit vraiment d'une agonie.

Première question à Maria Simma sur les âmes du purgatoire:

Les âmes du Purgatoire ont-elles quand même la joie et l'espérance dans leurs souffrances ?

Maria Simma :

Oui. Aucune âme ne voudrait revenir du Purgatoire sur la terre car elle a une connaissance qui nous dépasse infiniment et elle ne pourrait plus retourner dans les ténèbres de la terre. Voilà ou réside toute la différence entre le Purgatoire et la souffrance que nous connaissons sur la terre. Au Purgatoire , même si la douleur est atroce, les âmes ont la certitude absolue qui rend la joie plus forte que la peine. Il n'y a rien sur terre qui pourrait leur faire désirer d'y vivre à nouveau, cette terre ou l'on n'est jamais sur de rien. [Des saints ont dit le contraire : sur Terre nous pouvons souffrir pour Dieu et recevoir l’Eucharistie, deux réalités que les anges envient aux hommes, bien que le salut soit incertain quiconque espère en Dieu ne sera pas déçu]

 

Pourriez-vous nous dire si c'est Dieu qui envoie une âme au Purgatoire ou si c'est elle-même qui décide d'y aller ?

Maria Simma :

C'est elle-même qui veut aller au Purgatoire pour être pure avant d'aller au Ciel. Au Purgatoire, l'âme épouse pleinement la volonté de Dieu. Par exemple , elle aime beaucoup Dieu et aussi les hommes sur terre. Elle est parfaitement unie à la lumière de Dieu, dans l'Esprit Saint.

 

Au moment de la mort, voit-on Dieu en pleine lumière ou de manière confuse ?

D'une manière encore confuse mais, c'est déjà dans une telle clarté que cela suffit pour provoquer la nostalgie. [Erreur : on ne voit Dieu qu’au Ciel, il est donc faux de dire que l’on voit Dieu de manière confuse au jugement particulier, en revanche, sans voir Dieu, une certaine lumière peut être expérimentée, ou en tout cas la constatation que nous vivons en Lui et par Lui, cela cause la souffrance de ne pouvoir s’élancer tout de suite vers lui]

C'est une clarté éblouissante face aux ténèbres de la terre, mais ce n'est encore rien face à la pleine lumière que l'âme connaîtra au Ciel.

[La Jouissance du Paradis provient de la vision face à face avec Dieu]

L'âme est si fascinée par cette lumière que retourner dans son corps sur terre est pour elle une agonie.

Pouvez-vous nous raconter comment vous avez été visitée pour la première fois par une âme du Purgatoire ?

C'était en 1940, une nuit vers trois ou quatre heures du matin. J'ai entendu quelqu'un aller et venir dans ma chambre. Cela m'a réveillée et j'ai regardé qui pouvait bien être rentré dans ma chambre.

Avez-vous eu peur ?

Non, je ne suis pas du tout peureuse ! Même étant petite, ma mère me disait que j'étais une enfant particulière car je n'avais jamais peur. J'ai vu que c'était un étranger. Il allait et venait lentement. Je lui ai dit d'un ton sévère : "Comment es-tu rentré ici ? Qu'as-tu perdu ?" Mais lui continuait à faire les cent pas dans la chambre comme s'il n'avait rien entendu. Je lui ai encore demandé : "Que fais-tu ?" Mais comme il ne répondait toujours pas, je me suis levée d'un bond, je voulais l'empoigner, mais je n'ai saisi que de l'air, il n'y avait plus rien... Alors je suis repartie me coucher, mais à nouveau je l'ai entendu aller et venir. Je me suis demandée pourquoi je voyais cet homme alors que je ne pouvais pas l'empoigner. Je me suis à nouveau levée pour l'empoigner et l'arrêter de marcher. A nouveau je fonçais dans le vide. J'etais alors perplexe. Je me suis recouchée. Le lendemain, après la messe, je suis allée voir mon directeur spirituelet lui ai tout raconté. Il m'a dit : "Si cela recommence, ne demande pas "qui es-tu ?" mais " Que veux-tu de moi ? La nuit suivante, l'homme est revenu. C'etait bien le même et je lui ai demandé : "Que veux-tu de moi ?" Il m'a répondu : "Fais célébrer trois messes pour moi et je serai délivré". Alors j'ai compris que c'était une âme du Purgatoire. Mon père spirituel me l'a confirmé. Il m'a aussi conseillé de ne jamais repousser les âmes du Purgatoire, mais d'accepter avec générosité leurs demandes.

Et après cela, les visites ont-elles continué ?

Oui, pendant quelques années, trois ou quatre âmes seulement venaient, surtout au mois de novembre. Par la suite, il en est venu davantage.

Et que vous demandent ces âmes ?

La plupart du temps, elles demandent de faire dire des messes et d'assister à ces messes. Elles demandent de dire des chapelets et de faire des chemins de croix.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saintes - dans Notre Dame de Montligeon
commenter cet article

commentaires

Recherche