Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 15:51

Mais ce qui était quasi spontané, l'expression naturelle de la foi et de la fidélité, devient, à partir de 1844, une démarche systématique, organisée. Les légitimistes viennent à Sainte Anne demander à la mère de Marie et à saint Michel de protéger la France et de guider son roi. Un pèlerinage est né. " Bientôt, écrit le chanoine Cadie, l'un des responsables du sanctuaire, tous les royalistes se donnèrent rendez-vous à Sainte Anne d'Auray le 29 septembre et la fête devint purement royaliste." Elle prit même "de plus en plus d'extension, surtout en 1875, 1876."

En 1889 fut créée une société‚ dans le but d'ériger, par souscription, un monument à la mémoire du Comte de Chambord. Hélas, les rangs légitimistes se sont éclaircis, les fonds sont difficiles à réunir et il faudra attendre quelques années pour voir le monument et son enclos tels qu'ils nous apparaissent encore aujourd'hui. Chaque année, les "fidèles", les blancs d'Espagne, viennent rendre hommage à celui qui leur avait appris " Ma personne n'est rien, mon principe est tout ".

Ceux qui avaient oublié la recommandation étaient passés à la république ou à l'Orléanisme. En 1913, c'est le 70ème pèlerinage. Les participants sont approximativement le même nombre que l'année précédente, le nationalisme maurrassien n'a aucun effet sur ce dernier carré. Leurs convictions et leur détermination laissent même entrevoir plus qu'un maintien, un renouveau. La terrible guerre qui va éclater le 3 août 1914 en décidera autrement.

Nous avons arrêté notre histoire du pèlerinage légitimiste en 1913 (La Gazette Royale N' 48 Janvier - février 1992).

Avant d'en reprendre le cours, il peut être intéressant de rappeler ici l'importance religieuse de Sainte-Anne d'Auray.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saintes - dans Sainte Anne
commenter cet article

commentaires

Recherche