Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 16:11

LE SACRE DES ROIS DE FRANCE

Origine du Sacre des Rois Considérations générales

 

Jésus-Christ, Roi des Rois, est le principe de toute Royauté, puisque tout pouvoir émane de Lui, comme Dieu; Il est le modèle parfait des Rois de la terre. Il est Roi par droit héréditaire, comme Fils de Dieu et sa Souveraineté est infinie, son pouvoir absolu. Il est Roi par le sacre, par l'onction: "Dieu Vous a oint d'une huile de joie au-dessus de ceux qui ont été sacrés comme Vous". (Ps. XLIV) et "c'est Dieu, son Père qui le consacre de sa propre main" personne n'étant digne de sacrer le Christ.

 

C'est la Royauté Universelle du Christ, c'est son sacre qui ont été l'occasion de la chute de Lucifer et des mauvais anges. C'est aussi cette Royauté et ce Sacre qui ont été pour Saint Michel et les bons anges l'occasion de leur victoire. Il est donc logique que Satan poursuive d'une haine inextinguible tous les oints du Seigneur dont le rôle est d'être des images du Christ-Roi, mais aussi, que ceux-ci jouissent de la spéciale protection de Saint Michel, le chef de toutes les milices célestes.

 

C'est par le Sacre du Verbe que Lucifer a été vaincu, c'est par celui des Rois et des Evêques -- représentants spirituels et temporels de la Royauté du Christ -- qu'il continuera de l'être. Aussi "Satan qui veut anéantir le bonheur de l'homme et qui tend par tous les moyens dont il dispose à détruire le règne de Dieu pour mettre le sien à sa place n'a pas trouvé de plus sûr moyen pour arriver à son but que de faire disparaître LE POUVOIR PONTIFICAL ET LE POUVOIR ROYAL: le pontife et le roi qui sont les deux colonnes de l'édifice social sont l'objet des attaques particulières et constantes de l'enfer; le pontife et le Roi qui sont les canaux des grâces spirituelles et temporelles dont le Seigneur veut combler les peuples; les témoins de Sa Providence à travers les âges; les deux fils de l'huile sainte qui sont devant le Seigneur de la terre (Apoc. XI). Satan s'efforce de les supprimer (Zach. IV, 14)". (42).

 

(42) Dans ce chapitre nous nous sommes inspiré de la remarquable étude "Dieu, la Royauté et le salut de la France", malheureusement épuisée.

 

Mais le Christ ne pouvait descendre que d'une Famille Royale, aussi Dieu le Père établit-il la Royauté sur Israël, comme étant la forme du Gouvernement "la plus naturelle, la plus parfaite et celle qui pouvait le mieux assurer la paix et la durée de l'Etat".

 

Non seulement Dieu établit la Royauté, mais il choisit la Race Royale qui devait donner naissance à son Fils: "Vous établirez celui que le Seigneur votre Dieu aura choisi du nombre de vos frères." Et Dieu fait choix de la Maison d'Isaïe. Mais avant de faire monter sur le trône cette maison il veut que les exemples et les fautes d'un Roi d'une autre race lui servent d'exemple, aussi ordonne-t-il au Grand Prêtre Samuel de sacrer Saül.

 

Pour bien montrer à quel point la grâce du sacre est efficace, Il choisit un simple pâtre sans instruction et sans intelligence:

 

"Samuel prit une petite fiole d'huile qu'il répandit sur la tête de Saül et il le baisa et lui dit: C'est le Seigneur qui par cette onction vous sacre prince sur son héritage." (I, Rois, X, 1).

 

Le sacre est le lien qui unit le Roi à Dieu et le canal par lequel la puissance, l'assistance et le rayonnement de la majesté divine se communiquent au Roi au moment où il devient l'oint du Seigneur "personne sainte et sacrée". (I Rois, IX, 15 à 17 et X, 1 etc...)

 

Samuel ajoute à Saül "En même temps l'esprit du Seigneur se saisira de vous et vous serez changé en un autre homme". (I Rois, X, 6).

 

Et le Live des Rois (I. ch. X, 9) constate "Dieu lui changea le cœur et lui en donna un autre."

 

Ainsi, "par l'onction Dieu créa en lui une personne morale douée d'une grande supériorité. De cet israélite simple, timide, irrésolu, Dieu fit un roi sage, prudent, plein de fermeté et d'énergie, capable de conduire dans sa voie la nation choisie" (43).

 

(43) "Dieu, la Royauté et le salut de la France", p. 54.

 

Et Samuel termine son allocution au nouveau Roi par cette recommandation: "Faits hardiment tout ce qui se trouvera à faire, parce que le Seigneur sera avec vous." (I Rois, X, 7).

 

Il n'est donc pas nécessaire que le Roi soit un homme de génie puisque Dieu supplée aux qualités qui lui manquent par la vertu du sacre. Aussi, Saül est-il vainqueur en toutes circonstances, réalisant cette grande prophétie d'Isaïe vraie pour tous les temples:

 

"LE JOUG TOMBERA EN POURRITURE EN PRÉSENCE DU SACRE" (X, 17).

 

Mais Saül s'étant arrogé les droits du sacerdoce, il est rejeté. Dieu donne l'ordre à Samuel "de prendre l'huile sainte et d'aller à Bethléem où Il s'est choisi un Roi parmi les enfants d'Isaïe (I Rois, XVI, 1): le plus jeune, David. Sacrez-le présentement car c'est lui que j'ai choisi". (I Rois, XVI, 12).

 

Ainsi, du vivant même de Saül, David est le seul Roi légitime, et pourtant il est inconnu de Tous, -- hors Dieu, le Grand Prêtre et sa Famille -- Roi caché que Dieu ne veut pas faire connaître encore afin de le préparer à sa mission future, et de la mettre à l'abri des ennemis jusqu'au jour fixé par Sa Providence pour l'accomplissement de cette mission (44).

 

(44) David est la préfiguration parfaite du grand Roi que Dieu va révéler et qui va monter sur le Trône de France. Roi qui, pour les mêmes raison, restera caché jusqu'au dernier moment.

 

Par le sacre Dieu constitue donc un homme son représentant officiel et le munit d'une armature divine pour défendre la société contre les attaques de l'enfer.

 

Après la mort de Saül, toutes les tribus d'Israël vinrent trouver David à Hébron et lui dirent:

 

"Nous sommes vos os et votre chair". (II, Rois, V, 1).

 

"Paroles remarquables qui rappellent celles qu'Adam applique à Eve: Voilà maintenant l'os de mes os, la chair de ma chair."

 

"Comme l'homme doit être uni à son épouse, ainsi le peuple doit être uni au Roi. Comme l'homme est le chef de la femme, ainsi le Roi est le chef et la tête du peuple et ne fait qu'un avec lui.

 

C'est par la tête que la bénédiction de Dieu descend sur le corps tout entier: par le Roi qu'elle descend sur la société. Ainsi, le Roi devient par le sacre la source et le canal des faveurs multiples de Dieu sur le peuple" (46).

 

(46) "Dieu, la Royauté et le salut de la France", pp. 74 et 75.

 

Cette étude sur le Sacre sous l'Ancien Testament n'était pas inutile pour mieux éclairer celle du Sacre de nos Rois, car les leçons qui s'en dégagent s'appliquent également à l'ère chrétienne.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saintes - dans Sainte Anne
commenter cet article

commentaires

Recherche