Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2011 6 05 /02 /février /2011 22:49

L'ordre de l'Annonciade

Dans son "travail de duchesse", Jeanne s'intéresse à la religion et aux ordres religieux dont les communautés ont une forte tendance à "se relâcher". Elle commence avec les bénédictines de Saint Laurent à Bourges et leur fait accepter des règles plus rigoureuses.

Mais son œuvre principale est la fondation d'un ordre religieux autonome, l'Annonciade, à une époque où l'Eglise désire davantage remettre de l'ordre dans les communautés existantes plutôt que de créer de nouvelles structures.

La tradition affirme que Jeanne avait eu cette révélation de créer cet ordre dédié à la Vierge, lors de son enfance à Lignières. A partir de 1501 elle se consacre essentiellement à ce travail, avec beaucoup de difficultés venant des autorités religieuses de Rome.

Elle se fait aider dans cette tâche par son confesseur, le père Gilbert Nicolas, plus connu sous son pseudonyme Gabriel Maria, d'obédience franciscaine. C'est lui qui met noir sur blanc les idées de Jeanne et rédige les règles de cet ordre nouveau qui prend pour nom, l'Annonciade, en l'honneur de Marie, un vocable très en verve en Italie.

Après un premier refus, par les cardinaux suite aux recommandations du concile de Latran, c'est le pape Léon X qui approuve les règles de l'Ordre le 12 février 1502. Mgr Girard écrit dans un petit ouvrage très instructif sur Jeanne :"L'Ordre des Dix Vertus ou Dix plaisirs de Notre-Dame est un ordre contemplatif dans lequel on retrouve les traditions de la vie monastique : éloignement du monde, pénitence, travail, humilité, silence, office canonial… etc"

Elle fait édifier un monastère avenue du 95° de Ligne, toujours en place, malgré les aléas de l'histoire locale. Ce lieu qu'il est parfois possible de visiter a été rendu au culte en 1961. Il est aujourd'hui propriété du Ministère de la Défense !

Depuis cinq siècles, les moniales de l'Annonciade poursuivent leur recherche spirituelle dans leur monastère, il en existe 6 aujourd'hui, dont celui de Saint Doulchard. Leur habit est bleu, le voile blanc et le long scapulaire est d'un magnifique rouge vif. Les moniales recherchent "la perfection par l'union à Jésus en pratiquant les dix vertus de Marie".

Jeanne de France, est un personnage de notre histoire qui eut une destinée. Vers la fin de son existence, elle déclarait fièrement : "Fille et sœur de roi j'étais, et un roi m'eut appelé sa mère, si un autre roi ne m'eut chassé de son lit".

Jeanne de France meurt le 4 février 1505, à l'âge de 41 ans. Elle eut droit à des funérailles de reine. A la demande du roi Louis XII. Elle est inhumée dans la chapelle de l'Annonciade et ce n'est que récemment, en 1950 qu'elle fut canonisée.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sur les Pas des Saintes - dans Sainte Jeanne de France
commenter cet article

commentaires

Recherche